Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Foodinge par

Le capitaine est parti déjeuner // le berlingot

dimanche 13 mars 2016 - Commentaire : 0

Accueil » Le capitaine est parti déjeuner // le berlingot

Petit bonbon aux couleurs vives, aux stries blanches et à la forme caractéristique, le berlingot est la confiserie qui a bercé mon enfance, car je connaissais une dame qui les faisait elle-même et c’était un spectacle pour les cinq sens de la voir oeuvrer à la fabrication du divin bonbon

Quand j’étais gamin, tous les ans à la kermesse de mon école, il y avait une dame qui faisait des berlingots. Elle était toujours installée au même endroit, dans le vestibule d’entrée de la classe de JE2. Très sobrement vêtue d’une blouse bleue et d’un fichu, elle passait le weekend installée derrière sa petite table surmontée d’une grande plaque en marbre. A sa gauche, un petit réchaud sur lequel elle mettait le sucre à fondre dans une casserole et y ajoutait un arôme. Fraise, Menthe, Orange, Citron, Framboise, Anis… je me souviens de chacun des parfums et des jolies couleurs de fête qu’ils donnaient aux bonbons.

berlingot

Elle retirait la pâte juste avant que le sucre caramélise et la faisait glisser sur son plan de travail. Elle se munissait alors de deux couteaux de peintre et travaillait la pâte brûlante jusqu’à la faire refroidir. Au début très liquide, la pâte, en refroidissant, prenait peu à peu une texture molle. Quand la température optimale était atteinte, elle saisissait la pâte de sucre, l’étirait et la repliait sur elle-même afin d’y emprisonner des bulles d’air qui donneraient au berlingot sa texture feuilletée et sa jolie couleur perlée. Enfin, elle faisait de sa préparation un boudin fin qu’elle découpait en imprimant un quart de tour à chaque fois pour donner au berlingot sa forme si reconnaissable.

Elle laissait ensuite refroidir les petits bonbons avant de les glisser dans des sachets de papier glacé. Pour un petit franc, on dégustait une demi-douzaine de savoureuses friandises encore tièdes, un peu molles et délicieusement fondantes.

J’ai trouvé une vidéo sur Youtube, tu vas voir, c’est spectaculaire…

berlingot

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *