Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Foodinge par

Jour de gras / Le Kebab

jeudi 15 décembre 2016 - Commentaire : 0

Accueil » Jour de gras / Le Kebab

Cuisine ethnique, cuisine de rue, cuisine bon marché. Le kebab est tout cela à la fois. Depuis une vingtaine d’année, les stands de vendeurs de kebab ont essaimé sur les trottoirs des villes européennes, seuls remparts crédibles au déferlement des enseignes américaines de restauration rapide. Même si ce sandwich à la viande grillée n’a pas que des qualités, il faut au moins lui reconnaître celle-ci

Le terme kebab signifie « grillade », « viande grillée » et désigne différents plats à base de viande grillée dans de nombreux pays ayant généralement fait partie des mondes ottoman et perse (dont l’Inde du Nord). Dans son utilisation francophone, comme dans d’autres langues occidentales, le terme utilisé seul désigne spécifiquement le sandwich fourré de viande grillée à la broche ou döner kebab, ainsi que, par métonymie, le type de restaurant qui le sert. Parmi les équivalents les plus courants du terme döner kebab, le mot shawarma (et ses variantes) est utilisé au Moyen-Orient. Ces termes désignent tous, soit la viande et son mode de préparation, soit le sandwich correspondant.

Voila, c’était la minute Wikipédia. Maintenant parlons peu, mais parlons gras.

kebab

Le kebab, c’est un sandwich régressif. De la viande grasse garnissant un pain mou tartiné de sauce grasse (sauce blanche, mayo, samouraï, ketchup…ou un mélange pour les plus aventureux). Pour faire bonne figure, on y ajoute des végétaux : tomates, salade et oignon crus. Et bien sûr, pas de Kebab sans ses frites, servies dans le sandwich ou à côté. En synthèse, le kebab c’est un repas complet à moindre coût, une bonne grosse dose de gras.

Les trois règles d’Or du kebab

1. Il vaut mieux acheter un kebab dans une échoppe où il y a beaucoup de débit. Choisissez toujours les magasins très fréquentés. A qualité de tout le reste égale, préférez le marchand qui ne risque pas d’utiliser de la viande faisandée : votre estomac vous remerciera.

2. Il vaut mieux manger son kebab dans un lieu aéré. Car le kebab, ça sent fort, et tout le monde n’apprécie pas ce fumet, surtout dans un endroit clos comme une rame de metro, un wagon de train ou un autobus. En plus, avec les mouvements, vous risquez de vous en mettre plein le falzard. Alors pour votre bien être et celui de vos voisins, manger votre kebab dans le restau où vous l’avez acheté, sur le banc devant la boutique ou n’importe ou au grand air : vos congénères vous remercieront.

3. Il vaut mieux éviter de manger un kebab au dîner. En effet, une fois le processus de digestion amorcé, les sucs digestifs peinent un peu sur la viande et l’oignon cru. Vous avez une haleine de fennec et vous risquez de lâcher des rôts tout sauf sexy. Alors faites un geste pour votre conjoint, mangez un kebab à midi et un bol de soupe le soir. De toute façon, comme le dit l’adage, il faut petit déjeuner comme un roi, déjeuner comme un prince et dîner comme un mendiant : votre conjoint vous remerciera.

kebab

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *