Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Chroniques à brac par

CaféPUB #1 : ce que la pub doit à Buck

jeudi 30 mars 2017 - Commentaire : 0

Accueil » CaféPUB #1 : ce que la pub doit à Buck

Tous les quinze jours, Another whisky for mister Bukowski vous fait découvrir une pub récente ou (injustement) oubliée. Idéal pour briller l’espace de cinq minutes à la pause café. 

Ah, ce vieux Buck. Il en a fait rêver, des copywriters en herbe, trépignants d’impatience à l’idée d’écrire la punch-line d’une vie. Les poèmes de Bukowski, eux, en étaient remplis avant même que le mot lui même n’existe. Ce n’était donc qu’une question de temps avant que la pub rattrape le poète pour utiliser ses plus belles phrases. En l’occurence ici pour vendre le scotch de la marque Dewar’s.

Et la marque n’a pas choisi n’importe quoi pour vendre son alcool. Le fameux « So, You Want to Be A Writer », peut-être une des plus belles déclaration d’amour « à la vrai littérature », celle qui vient des tripes et (un peu) du coeur.

L’histoire ne dit pas ce qu’en aurait pensé l’ami Bukowski. Mais pour une première chronique, il semblait naturel de parler de notre auteur et de notre boisson favorite. La boucle est bouclée.

« Live True » Dewar’s White Label (2013) by &Rosas

En bonus, le poème complet à retrouver ici.

if it doesn’t come bursting out of you
in spite of everything,
don’t do it.
unless it comes unasked out of your
heart and your mind and your mouth
and your gut,
don’t do it.
if you have to sit for hours
staring at your computer screen
or hunched over your
typewriter
searching for words,
don’t do it.
if you’re doing it for money or
fame,
don’t do it.
if you’re doing it because you want
women in your bed,
don’t do it.
if you have to sit there and
rewrite it again and again,
don’t do it.
if it’s hard work just thinking about doing it,
don’t do it.
if you’re trying to write like somebody
else,
forget about it.


if you have to wait for it to roar out of
you,
then wait patiently.
if it never does roar out of you,
do something else.

if you first have to read it to your wife
or your girlfriend or your boyfriend
or your parents or to anybody at all,
you’re not ready.

don’t be like so many writers,
don’t be like so many thousands of
people who call themselves writers,
don’t be dull and boring and
pretentious, don’t be consumed with self-
love.
the libraries of the world have
yawned themselves to
sleep
over your kind.
don’t add to that.
don’t do it.
unless it comes out of
your soul like a rocket,
unless being still would
drive you to madness or
suicide or murder,
don’t do it.
unless the sun inside you is
burning your gut,
don’t do it.

when it is truly time,
and if you have been chosen,
it will do it by
itself and it will keep on doing it
until you die or it dies in you.

there is no other way.

and there never was.

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *