Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Cinéma / Série par

Rétro Ciné : Le Larron de Pasquale Festa Campanile un western initiatique biblique qui marche derrière les pas du Christ…

lundi 3 avril 2017 - Commentaires : 2

Accueil » Rétro Ciné : Le Larron de Pasquale Festa Campanile un western initiatique biblique qui marche derrière les pas du Christ…

En ce moment j’ai décidé de ne plus mettre systématiquement le cinéma Fantastique en avant et vous faire découvrir des films qui a mon sens sont à leurs façons des classiques du 7 ème art peu importe le genre cinématographique dont ils font partie.

Aujourd’hui un film assez hors du commun. Racontant une histoire parallèle a celle du Christ de façon ludique et originale. Ce film c’est Le larron de Pasquale Festa Campanile. Une perle du cinéma hiberique de cette époque bénie des cinémas de quartiers de mon enfance.

L’histoire : Caleb (le bon larron de l’évangile) est un vagabond qui parcourt la Palestine vers 30 après J-C. Il vit grâce à ses escroqueries, ses tours de magie et ne comprend pas pourquoi, Jésus, ce faiseur de miracles, qu’il prend pour un charlatan particulièrement doué, ne s’enrichit pas…

Voici un petit chef d’œuvre d’humour que j’avais vu lorsque j’étais petit à la TV. Cette comédie biblique, réalisé par Pasquale Festa Campanile d’après son propre roman, est une pure réussite. Drôle attachant, tendre, acide et cynique, Le larron est un peu construit comme certains westerns spaghettis et nous offre une vision différente de Jesus vu au travers des yeux d’un petit brigand facétieux et extrêmement attachant formidablement interprété par Enrico Montesano qui offre a son personnage une touche qui n’est pas sans rappeler certains personnages comme ceux que Thomas Millian ou Terrence Hill ont pu camper au travers de divers westerns spaghettis. Rythmé, et parfois payard.

Si vous parvenez à tomber sur une copie de ce film magique. Je mets ma main à couper que vous vous régalerez des aventures de Caleb, ce voleur hors du commun qui n’est autre que l’un des deux hommes qui sera crucifié au côté du Christ. On y retrouve aussi la géniale, sexy et regrettée Bernadette Laffont et la sublime Edwige Fenech dans une scène troublante où telle une naïade elle sort des eaux du Jourdain dans une provocante décontraction.

Le Larron est un petit ovni filmique de la production italienne de la fin des années 70 qui ne ressemble a aucuns autre. Un peu grivois par moment, touchant, drôle et au final fort émouvant, voici un film qui mériterait grandement une sortie DVD digne de ce nom et qui prouve qu’à une certaine époque le cinéma était d’une certaine façon bien plus couillu et osé qu’il l’est de nos jours. 

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

  • Un excellent film, plusieurs fois diffusé a la télé en france, je le revoyais a chaque fois avec un grand plaisir. Allez, je vais essayer de trouver en dvd (ou vhs) 🙂

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *