Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique par

Magic and Science / voyage aux quatre coins de l’hexagone musical

jeudi 13 avril 2017 - Commentaire : 0

Accueil » Magic and Science / voyage aux quatre coins de l’hexagone musical

Magic and Science est le dernier disque du groupe de Metal Alternatif néo-zélandais Logic Defies Logic. C’est un melting pot de climats et d’ambiances déroutant, entre démonstration de virtuose, gros bordel organisé et balayage à 360 degrés des musiques amplifiées. Le tout en 6 chanson. Fortiches les kiwis!

Le Metal alternatif, c’est une étiquette batarde, un genre de fourre-tout pour caser les groupes qu’on n’arrive pas à mettre ailleurs. Tout comme le Rock Alternatif pour le Rock : on dit alternatif pour exprimer la diversité des influences, des choix en rupture avec l’homogénéité un peu ennuyeuse des groupes qui se tiennent à un genre musical, le petit livre rouge du metalleux à la main. Le Metal Alternatif, c’est l’anarchie musicale, mais c’est pas le Punk. Car les groupes que je range dans cette catégorie savent jouer et composer. Il y a du boulot, c’est pas un disque torché en trois minutes sur un coin de bar poisseux. Démonstration par l’exemple avec Magic and Science.

magic and science

« With an indefinable sound that harks back to the future; MAGIC AND SCIENCE will take the listener on a musical journey; touching on every influence the band has ever absorbed and resulting in a unique sonic experience »

Logic Defies Logic est un quatuor néo-zélandais et Magic and Science est leur debut album, sorti en mars 2017. C’est le deuxième effort des kiwis qui ont déjà publié un EP (Anatomical Design) en décembre 2014. Musicalement, Magic and Science est un disque déroutant, vous êtes cueillis au plexus par une charge Metal agressive et rentre-dedans, le bien nommé « Demolitia ». Guitares mordantes, batterie brutale, chant méchant, sans être hyper original, ce morceau a le mérite de la sincérité efficace. Changement radical de climat avec « Bang Out The Beans », avec des guitares fuzzées, un chant velouté et un groove seventies et une basse bluffante. C’est encore la belle basse qui ouvre « HollyWood » où le gang se risque à une expérience Funk. Le reste de la galette est de la même eau, chacune des six pistes abordant la musique d’une nouvelle manière. L’exercice de style révèle la palette créative du projet, mais ce trop grand éclectisme a aussi son défaut : on ne sait pas trop à quoi s’attendre avec Logic Defies Logic. Chaque piste est un petit joyau ciselé, rien n’est bâclé ou inutile. Les constructions sont complexes et la tentation Progressive n’est jamais loin (« Man(un)Made »). Magic And Science révèle un énorme potentiel dans beaucoup de directions différentes mais il lui manque justement un cap. C’est certainement l’effet recherché, on ne se baptise pas Logic Defies Logic par hasard!

Le gang est actuellement en tournée, mais reste aux antipodes. J’ai mis l’affiche (elle est jolie), et vous pouvez retrouver toute l’actu de Logic Defies Logic sur sa page facebook : https://www.facebook.com/LogicDefiesLogic/

logic defies logic

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *