Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Cinéma / Série par

Glow / Catch me if you can

jeudi 20 juillet 2017 - Commentaire : 0

Accueil » Glow / Catch me if you can

Glow c’est la nouvelle série de netflix avec Alison Brie. Elle te parle de catch féminin mais pas que

Glow (Gorgeous Ladies of Wrestling) parle donc de Catch féminin et d’Alison Brie. Avec cette phrase, j’ai normalement retenu ton attention pendant au moins dix minutes. Je te fais le pitch rapidement. Une actrice en ligue des champions de la lose ne trouve absolument aucun rôle. Le dernier qu’on lui propose est celui de catcheuse dans un programme télé. La série raconte la construction de ce programme de catch avec l’entrainement et le succès.

 

Au dela du catch, ce qui est vraiment raconté, c’est la condition de la femme elle-même. La série montre des femmes en quête de reconnaissance et de succès mais qui doivent cependant jongler avec le rôle de femme qu’on leur a donné (ou imposé) : soit sexy, fais ce qu’on te dit, réussi (éventuellement) et occupe toi de ta famille aussi. Le personnage de Sam, le créateur du programme en est d’ailleurs l’archange noir, archétype du male macho n’ayant aucun remords. L’objectif pour ses femmes c’est donc de reprendre le pouvoir et le catch, sera le théâtre de leur rêve.

glow

 

La série alterne ainsi entre moment de comédie et drame. Les scènes ou elles apprennent à catcher m’ont fait pleurer de rire. Pourtant, on est parfois mis mal à l’aise par les propos de Sam et des catcheuses. Les thèmes graves peuvent être abordés avec une froideur glaciale et un absurde assez bizarre.

Outre, les rôles principaux, la série, comme dans orange is the new black (même productrice), nous donne à voir des rôles secondaires géniaux comme la femme loup qu’on croirait échapper de la série Games of Thrones.  Je vous avoue, j’adore sa tête. Le tout se déroule dans le Hollywood des années 80 avec brushing, paillette, drogues et robot (comme dans Riptide).

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *