Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Cinéma / Série par

Lifeforce la merveille sous estimée du regretté Tobe Hooper…

jeudi 31 août 2017 - Commentaire : 0

Accueil » Lifeforce la merveille sous estimée du regretté Tobe Hooper…

Cette semaine, une fois de plus nous avons encore perdu des grands noms du 7ème, art. Faut dire que c’est un métier stressant, on y fume beaucoup, on y prend beaucoup de drogues et après on se coltine de jolis cancers et autres joyeusetés. Il faut ça pour faire face et pour certains afin d’évoluer dans ce merveilleux monde de pourris (si si)… Résultat des courses après avoir récemment perdu le grand George Romero, c’est au tour d’un autre réalisateur majeur du cinéma fantastique de nous quitter. A savoir Tobe Hooper.

L’homme qui en 74 réalisa Massacre à la tronçonneuse ce chef d’œuvre du suggestif où je le rappelle il n’y a pas une goutte de sang. Oh si un auto’stoppeur se coupe un peu à la main. Et qui fut pourtant interdit des années. Le même qui co’réalisa l’immense Poltergeist, le génial et désopilant Massacre à la Tronçonneuse 2, L’invasion vient de Mars ou encore Le Crocodile de la mort fut souvent décrié par toute une intelligentsia du cinéma fantastique comme l’homme d’un seul film, nous a quitté trop jeune à 74 Printemps ce Dimanche.

Hooper était très loin d’être un tâcheron, même si dans la dernière partie de sa carrière il enchaînait les nanars DTV ou autres épisodes TV, mais que voulez vous il faut bien vivre. Je ne vais pas m’étendre comme je l’ai précédemment fait pour Romero sur une analyse de sa filmographie, mais je compte à l’occasion de sa disparition faire ressortir un de ces films qui est pour moi l’un de ces meilleurs et qui pourtant a été traîné dans la boue par une grande partie des amateurs du genre y compris par sa stupide et très nue actrice principale qui pourtant doit toute sa (carrière) à cette série B ambitieuse.

Ce film c’est LifeForce qu’Hooper réalisa en 1985. L’histoire : Août 1986. Le vaisseau spatial « Churchill » recueille à son bord trois sarcophages renfermant une femme et deux hommes qui semblent morts. Après un mystérieux incendie n’ayant épargné que les trois humanoïdes, ceux-ci sont transférés à terre pour être étudiés. Mais, comme des vampires, leur présence semble aspirer les fluides vitaux des hommes. Une nuit, « la fille de l’espace » disparaît, semant la terreur et la mort sur son passage, transformant la ville de Londres en une cité de l’enfer…

Bien Que Poltergeist ou Massacre à la tronçonneuse fasse partie de mes filmes cultes, il y en a un qui m’a toujours marqué. Et ce pour plusieurs raisons. Bon il est évident que la première et je ne suis pas le seul c’est la présence de la somptueuse Mathilda May nue de bout en bout et qui provoqua chez le mouflet que j’étais une vive émotion. Mais bien vite d’autre raison sont venus confirmer le fait que ce petit film était réellement un putain de film fantastique.  « Life Force » contient des passages absolument terrifiants. Il s’agit pour moi d’un véritable film catastrophe comme peu ont été fait. L’invasion vamiricozombiesque est l’une des plus saisissante qu’il m’ait été donné de voir au cinéma. Le scénario de Dan O’Bannon ici filmé par un Hooper au top de sa forme et pour une fois doté d’un confortable budget nous place au cœur d’un Londres en proie à la terreur, envahie de goules enragées courant dans tout les sens.

Il règne sur ce film une ambiance glauque et morbide particulièrement oppressante. Un côté malsain, rappelant un peu le Shivers de Cronenberg. Surtout par rapport au côté recherche de nourriture en exploitant les faibles penchants sexuels de l’homme. Les contaminations sont ahurissantes, les effets spéciaux sont bien entendu formidables, les zombies animatroniques sont bien flippant, et oui car à l’époque seul le Retour des morts vivants de Dan O’bannon (qui d’ailleurs devait être réalisé par Tobe Hooper en 3D) avait montré des zombies bien décomposés en action. Voila ce petit sujet qui je l’espère vous donnera envie de découvrir ou de redécouvrir ce film qui est diffusé sur le catalogue Netflix dans une très belle copie. !

Tobe Hooper nous a quitté ce 26 Aout 2017 et laissera a jamais une trace dans l’histoire du cinéma et en particulier du fantastique. 

 

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *