Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Chroniques à brac par

L’avis de la rédaction à propos du Fall Of Summer 2017

mardi 19 septembre 2017 - Commentaire : 0

Accueil » L’avis de la rédaction à propos du Fall Of Summer 2017

Cette année, l’équipe de ton blog culturel préféré s’est rendue en force au Fall Of Summer. Ils n’avaient pas demandé d’accred et pourtant Hank et Lae t’ont préparé un petit résumé condensé, pour vivre le fest comme un vrai festivalier, la pluie et la boue en moins

Il était bénévole, elle couvrait le fest pour un webzine de Metal.
Il ne connaissait qu’un ou deux groupes, elle les pratiquait tous sur le bout des doigts.
Il est venu seul avec sa bite et son couteau, elle avait une ribambelle de potes pour faire la bringue.
Ils ont tous les deux pris la pluie, des photos et des bières.
Ils se retrouvent le temps d’un dialogue à brûle pourpoint pour te raconter leur Fall Of Summer 2017, en mots et en images.

Quand deux metalleux se croisent après un festival, de quoi parlent-ils?

Hank : Salut Lae, je suis sur le report du Fall Of Summer 2017 et je galère un peu, tu es ok pour qu’on partage nos expériences, histoire de voir si on est raccord ?
Lae : Hey ! Salut Hank, bon on s’est raté sur le fest, mais comme à chaque fois ! T’as passé un bon fest ? Pas trop dur le retour à la réalité ?
Hank : C’était cool. Et la dépression post-festival, je la soigne en écrivant les report, comme ça je reste dans l’ambiance pendant quelques jours. Et puis ce qui est bien au Fall Of Summer c’est que j’y vais à chaque fois en connaissant à peine deux noms sur l’affiche mais je reviens avec une liste de trucs cool à approfondir. Cette fois-ci n’a pas dérogé. Et toi, bilan d’ensemble positif ?
Lae : D’habitude c’est l’un des festivals où je suis la plus assidue en faisant quasiment tous les concerts, mais cette année je sais pas si c’est la pluie, l’ambiance, alors j’ai raté plein de trucs mais j’ai tellement fait la fête, tout mes potes étaient déchaînés, les gens que je vois un peu réservé d’habitude se lâchaient tout autant, j’pense qu’on profitait de chaque minute d’accalmie pour en profiter encore plus. Alors ok j’ai p’tetre pas vu Primordial, mais j’ai tellement rigolé.
Sinon toujours rien à dire sur le fest, ils nous soignent.

Fall of summer 2017 : Le site / ce qui a changé cette année

Hank : Ils ont remplacé le food truck Black Dog de l’an dernier par une tente. J’y suis pas allé, tout était super cher, mais mettre ladite tente en plein milieu du passage pour accéder à la Sanctuary Stage, c’était moyen, surtout le samedi après-midi, avec le monde, bonjour le goulot d’étranglement. Et puis les odeurs de friture dans le pit, pas génial non plus.
Lae : C’est vrai que le passage entre la Sanctuary et le reste du fest était un peu relou, perso j’ai juste acheté une crêpe un soir, la bouffe a toujours été un point noir du fest, ils font ce qu’ils peuvent mais c’est toujours pas optimal. Sur un fest de 2 jours on peut prévoir un peu de bouffe donc ça va.
Hank : On mange plutôt bien car ils cuisinent une partie des plats sur place (j’ai fait une orgie de Torcyflette, de la tartiflette au coulommiers) et les portions sont généreuses et puis vu que le site est isolé et qu’ils ne laissent pas entrer avec de la bouffe extérieure, on n’a pas vraiment le choix. En tant que bénévole, j’avais un défraiement quotidien de 2 jetons bouffe et 3 jetons boisson, j’ai acheté des jetons boisson supplémentaires, mais pour la bouffe, je me suis limité à ces deux jetons. Je ne trouve pas la bouffe si mauvaise que ça, comparé à ces concerts où tu n’as pas d’alternative au hot-dog, frites, là il y a une vraie recherche, de la cuisine à base de produits frais, des stands variés. Je pense que le principal problème, c’est l’organisation et le nombre de bénévoles pour pouvoir servir tout le monde dans un délai raisonnable. Par exemple, le samedi soir, ça a été super chaud à la restauration centrale vu que tout le monde avait faim en même temps et que plusieurs bénévoles s’étaient évaporés.
Lae : Oui, c’est vrai que c’est cher, mais je préfère payer 6 euros pour une bonne bière que 9 pour une kro (coucou live nation), tu le comptes dans ton budget quoi, puis on picole bien sur le camping et c’est pas loin, la bouffe est pas ouf mais ça va ça nourrit, les systèmes de jetons c’est toujours aussi chiant mais à force on a l’habitude, mais RIP la pénurie de tripel K par contre !
Hank : Niveau pénurie, je m’y suis pris trop tard, du coup quand j’ai voulu goûter la Impale Ale (une bière brassée spécialement pour le festival par la Brasserie de l’Homme), ils n’en avaient plus. Avec un peu de pot ils en serviront au Black Dog!
Lae : Ca va, j’en ai bu deux le samedi aprem ! Par contre j’voulais faire un tour au merch pour en ramener à des potes, gros échec…
Hank : Justement, le market est la deuxième grosse nouveauté puisqu’ils ont remplacé le chapiteau des années précédentes par un village de tentes. L’idée était bonne, elle donne plus d’espace et d’intimité à chaque exposant et ça leur a permis de construire une agora centrale avec un café qui vendait des viennoiseries et des boissons chaudes. Le problème c’est que la pluie a vite transformé les allées en bourbiers.

fall of summer 2017

Fall of summer 2017 : L’affiche : les attentes, les envies, les trucs qu’on voulait absolument voir

Hank : Je n’avais pas d’attentes spéciales, j’y suis allé au feeling. J’ai eu quelques déceptions, mais dans l’ensemble, j’ai aimé la plupart des trucs que j’ai vus. Et quand c’était pas le cas, je suis parti…Le seule inconvénient, vu qu’il n’y a pas de sets simultanés, c’est que si un concert ne t’intéresse pas, tu n’as pas énormément d’alternatives, surtout quand il pleut.
Lae : Pour le coup je trouve ça cool qu’il n’y ai jamais deux concerts en même temps, ça te permet de voir tout ce que tu veux, et surtout de profiter du fest, des bières, du merch, d’une sieste, de tes potes, même au niveau de la disposition, un groupe que t’as pas envie de voir forcément tu vas le suivre de loin posé sur la butte et ça c’est très cool. Très contente d’enfin voir du Stoner avec Orange Goblin, ça fait une petite pause nikel !
Hank : J’attendais un peu Orange Goblin, mais j’ai pas réussi à apprécier leur set autant que je l’espérais. J’ai l’impression que Ben Ward a passé plus de temps à exciter le public et boire des bières qu’à chanter. J’aime bien le FoS car il y a peu d’agitation, y compris dans les premiers rangs. Là c’était irréel, tous les slammeurs, les circle pit ridicules et ce pathétique wall of death. Tout ça m’a vraiment saoulé et je n’ai pas réussi à entrer dans le set.

Fall of summer 2017 : Les coups de coeur

Hank : Mes deux gros coups de coeur de vendredi sont deux groupes norvégiens. SHINING et GAAHLS WYRD. SHINING je ne connaissais pas du tout, je m’étais mis devant pendant le soundcheck, et j’ai vraiment pris mon pied. Super musique, super communication avec le public, patate d’enfer. Grosse découverte. GAAHLS WYRD, c’est une toute autre ambiance, du Black Metal avec de la grosse guitare, des musiciens qui prennent des poses, un chanteur magnétique et de super corpse paint. Pareil, j’étais tout devant, le public était à 100% dans le trip, c’était vraiment très bien.
Lae : Niveau attente ET coup de coeur (c’est bien quand ça va ensemble) j’attendais Magma et Sortilege, aucun n’a m’a déçue, Magma on était au taquet, c’était une de mes meilleures fois (et je les ai vus une bonne quinzaine de fois), je me suis aperçue qu’il pleuvait seulement à la fin pour te dire….
Hank : C’est la première fois que je voyais MAGMA et je suis resté sur ma faim. Ils ont commencé avec 10 minutes de retard, les choristes et le frontman avaient l’air de faire la gueule. Les lumières étaient chouettes, de même que les instrus, mais c’est comme ORANSSI PAZUZU l’an dernier un set qui aurait été cool à écouter vautré dans l’herbe. Vu la pluie qui tombait dru, ce n’était pas possible. J’ai tenu un quart d’heure et la magie n’a pas opéré. Pourtant j’étais motivé, mais pas assez…
Lae : (commence pas avec Oranssi Pazuzu c’est un de mes groupes préférés….) déception pour Au-Dessus, j’attendais de voir ce que ça donne en live c’était plat…j’me suis ennuyée,
Hank : J’ai pas fait les concerts du matin mais j’ai eu des échos plutôt négatifs à propos de la sonorisation des premiers sets des deux journées.
Lae : Sortilege c’était vraiment bien, j’appréhendais la voix, mais il a tellement géré, par contre ne faire ni “Chasse le dragon”, ni “Mourir pour une princesse” c’était inadmissible :’(
Hank : Je ne connaissais pas les disques de SORTILEGE, mais j’ai bien aimé le set, même si j’ai trouvé que le chanteur en faisait parfois un peu trop. Et puis le featuring des ex-sortilège qui viennent juste faire un morceau à la fin, c’était un peu bidon. Les mecs avaient l’air gênés, pas à l’aise, un peu balai dans le cul, alors que le groupe qui avait fait le reste du set était plus dedans.
Lae : Le chanteur qui en faisait trop connaissant l’attente ça passait, ce qui était plus exaspèrant c’était campion qui faisait son bonhomme comme à chaque fois…. Mais ils voyaient bien que sur chaque morceau de Larmes De Héros tout le monde chantait et moins sur Metamorphose, un peu dommage, c’était vraiment à ça d’être le meilleur concert du w-e !
J’ai aussi adoré Melechesh, toujours aussi carré, ça fait plaisir à chaque fois ! Pareil pour Necrowretch, je les avais pas vus depuis un bail mais ils étaient nikel !
Hank : Ne me parle pas de MELECHESH, je les ai ratés et je suis vert… Avant eux, il y avait deux groupes qui ne me disaient rien, et comme il pleuvait fort et que j’étais naze, je suis allé faire une sieste dans ma tente. J’ai entendu le début de MELECHESH depuis mon sac de couchage et ça avait l’air dingue, mais j’ai eu la flemme de me lever car il pleuvait encore très fort. Du coup j’ai raté le set alors que j’ai adoré le peu que j’ai entendu…
Le seul groupe qui m’ait plu samedi, c’est TOXIK. C’est un vieux groupe de Thrash des années 80 qui n’a rien fait pendant 25 ans et vient de sortir un nouvel EP. Les mecs sont cool et ils ne se la pètent pas, ce qui fait du bien comparé à la plupart des autres gangs qui se prennent vraiment trop au sérieux.

fall of summer 2017

Fall of summer 2017 : L’organisation, la réactivité face aux annulations de St Vitus et Doom

Hank : Chapeau à l’organisation qui a su faire face aux annulations de St Vitus et Doom. St Vitus a été avantageusement remplacé par Shining car vu le temps qu’il faisait à ce moment là, un truc tonique était bien venu pour rester focus!
Lae : Un peu déçue pour les deux quand mêmes, mais ils ont bien géré, et je les trouve vraiment bon jeu d’avoir refait le running order en fonction des styles de musique, pour pas forcer le public à prendre des pass 2 jours, pas tout le monde aurait fait ça, c’est à noter !

Fall of summer 2017 : Les festivaliers / l’ambiance

Hank : J’ai l’impression que le public a un peu évolué. Plus de jeunes, plus de déguisements, même si on n’atteint pas les sommets du Hellfest. Plus de pogo, des circle pits et même des slammeurs et un wall of death… on n’avait jamais vu ça les années précédentes.
Lae : C’est vrai, plus jeune je sais pas, les déguisements y’en a toujours trop mais comme je te disais au début, les gens étaient…fous. J’me suis jamais fait autant de potes en passant comme ça, y’avait un truc électrique dans l’air, c’était génial. Pas trop de relou, donc ça va. J’pense que les circle pit et pogo c’était aussi dû à l’envie de se défouler face à la météo.

fall of summer 2017

Fall of summer 2017 : la météo / la pluie

Hank : Avant chaque fest, je prépare mon sac en consultant la météo agricole. Là je savais que la probabilité de pluie était haute, je me suis équipé en conséquence. J’avais un poncho et j’ai peu souffert de la pluie. Le problème, c’était plutôt le sol détrempé, les pieds mouillés, les vêtements qui ne sèchent pas et la boue sur les godasses (surtout au moment de les enlever pour entrer dans la tente sans tout dégueulasser). Et puis même en étant protégé, quand il pleuvait longtemps et très fort, il a fallu me motiver pour rester. Bonne pioche vendredi, je suis resté et j’ai assisté à deux de mes meilleurs concerts du fest : SHINING et GAAHLS WYRD. Mauvaise pioche samedi : je me suis réfugié dans ma tente et j’ai raté MELECHESH qui était de l’avis général l’un des meilleurs concerts du fest.
Lae : Mec, j’ai mal aux chevilles à force d’avoir du extraire mes docs de la succion de la boue… En vrai on savait qu’il allait pleuvoir, moi j’avais mes grosses chaussures et un kway, mais j’étais pleine de bonne humeur donc bon, j’trouve que els gens ont été plutôt compréhensifs, j’ai pas entendu TROP de gens râler, ça faisait chier mais bon, on prenait notre mal en patience quoi. Bon, c’est vrai que dès le vendredi j’étais dégueulasse et pleine de boue donc à partir de là… C’était surtout au niveau du camping qu’une ou deux palettes en plus aurait pas été de refus !

Bilan globalement positif. On espère tous qu’il y aura une édition 2018 pour remettre le couvert!

Fall of summer 2017 : Le bilan en images de Hank

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *