Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique par

Enlight, le rock prog australien qui brille dans la nuit

vendredi 6 octobre 2017 - Commentaire : 0

Accueil » Enlight, le rock prog australien qui brille dans la nuit

Enlight est un quintet de rock progressif australien avec une frontwoman à la voix angélique. On pourrait en faire des caisses, mais au final, c’est juste très beau

Je vais vous faire une confidence : il est parfois difficile de trouver des choses à dire sur un groupe récent dont l’histoire musicale se limite à un disque et que vous n’avez pas eu l’occasion de voir en vrai, vu qu’ils vivent de l’autre côté du monde. Les pages facebook sont d’un certain secours, mais elles se bornent le plus souvent à une galerie de photos et quelques brèves ne suffisant pas à raconter une histoire. Les sites internet sont un peu mieux mais pas tant que ça vu qu’ils utilisent souvent une maquette contrainte qui catégorise les infos tout comme Facebook. Restent les chroniques écrites par d’autres, d’éventuelles interviews et bien sûr les dossiers de presse dithyrambiques présentant chaque groupe comme « the next big thing ». Pratique pour choper les dates clé et le noms des mecs, mais rien de plus. Pour construire un bon article, il faut surtout faire appel à l’imagination, en faisant gaffe aux sorties de route. En effet, même si le chroniqueur est un inventeur qui s’ignore, il doit contraindre son texte pour que le récit colle au propos. Certes, Lester Bangs avait tendance à faire dans la digression, mais tout le monde n’est pas Lester Bangs. Alors disons que pour le chroniqueur « moyen », il faut rester focus sur le sujet qu’il aborde et éviter les digressions qui peuvent paraître marrantes sur le coup mais se révèlent assez pénibles à lire. De mon point de vue, la bonne chronique c’est celle qui respecte le nombre de mots imposés par Google pour un bon référencement, soit 300. Et pas uniquement pour être bien référencés, hein. Surtout parce que c’est une bonne taille pour retenir votre attention sans trop vous ennuyer et vous donner quelques éléments de contexte sur la musique que vous allez peut-être décider d’écouter. Parce qu’il ne faut pas se leurrer. Quand Lester Bangs écrivait pour Rolling Stone ou Cream, il devait donner envie à son lecteur d’aller chez le disquaire pour acheter un album. Moi je dois juste vous donner envie de presser sur le bouton play du lecteur bandcamp ci-dessous…. ce n’est pas exactement le même enjeu!

Enlight, qui es-tu

Enlight est un quintet australien avec une chanteuse à la très jolie voix. Ils m’ont envoyé leur EP sorti l’an dernier et que vous pouvez écouter sur Bandcamp. C’est du Rock qui prend son temps avec des ambiances cool. Pas vraiment progressif, non, plutôt contemplatif et bucolique. Le disque fait quatre pistes assez longues (de cinq à neuf minutes), ma préférée étant « Voices » qui me parle plus, peut-être parce qu’elle est plus rentre dedans et dynamique que les trois autres.

Enlight sur les internet :
facebook : https://www.facebook.com/enlightband/
bandcamp : https://enlightband.bandcamp.com/album/voices
site du groupe : https://www.enlightband.com/
youtube : https://www.youtube.com/channel/UC3nhytHpCyE5usG4N961M5w
instagram : https://www.instagram.com/enlightbandau/

enlight

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *