Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Cinéma / Série par

Thor 3 / Ragnarok de Taika Waititi quand la bonne humeur gagne Asgard…

mardi 31 octobre 2017 - Commentaire : 0

Accueil » Thor 3 / Ragnarok de Taika Waititi quand la bonne humeur gagne Asgard…

Marre des supers Héros. Raz le bol de voir des justiciers en collants. Entre les ratages de chez DC et les quelques réussîtes de chez Marvel, l’invasion est constante et complète. Cependant si chez DC ils ont pu pondre un gentillet mais efficace Wonder Woman, Chez Marvel si tout n’est pas réussi, il y a quand même une qualité assez prépondérante dans leurs productions. Naturellement dans ce type de films, il ne faut pas attendre trop d’originalité dans les dénouements. Les gentils vont mettre hors d’état de nuire les méchants au moins le temps d’un futur affrontement.

Le Marvelverse est très très étendu, que ce soit celui de La FOX ou de chez Disney. Et si à la Fox les produits estampillés Marvel sont souvent plus trash DeadPool est un bon exemple, chez Disney ça reste quand même assez sage, mais il y a parfois des jolies réussites. Si elle ne sont pas dans les intentions du studio, elle sont le fait de certains réalisateurs embauchés par Disney et Marvel studio comme le génial James Gunn et ici l’épatant Néo Zélandais Taika Waititi qui nous avait offert le formidable Vampires en toute intimité.

Catapulté aux commandes de ce troisième opus du dieu du tonnerre qui après un catastrophique second chapitre avait besoin d’un sacré décrassage. Et puis l’univers d’Asgard qui est le même que celui des gardiens de la galaxie a besoin d’une certaine dose d’humour afin de sortir du lot. Et c’est là que Disney a eu la brillante idée de faire appel à Waititi.

Privé de son puissant marteau, Thor est retenu prisonnier sur une lointaine planète aux confins de l’univers. Pour sauver Asgard, il va devoir lutter contre le temps afin d’empêcher l’impitoyable Héla d’accomplir le Ragnarök – la destruction de son monde. Mais pour y parvenir, il va devoir mener un combat titanesque de gladiateurs contre celui qui était autrefois son allié au sein des Avengers : l’incroyable Hulk…

 Thor Ragnarok

Thor 3 Ragnarok est comme pouvaient se douter les fans de Taika Waititi, une sympathique réussite, bourré d’humour, de références au cinéma des années 80 et en particulier aux buddie Movies de flics du style l’Arme Fatal ou le dernier Samaritain. On y retrouve un casting plus que solide qui semble énormément s’amuser à porter les costumes hauts en couleurs ce qui n’est pas peu dire, et à se donner la réplique dans un déluge d’un humour bon enfant qui est loin du cynisme habituel qui s’insuffle de plus en plus dans les productions actuelles. Taika Waititi mêle aux aventures du dieu blond qu’il aime malmener avec beaucoup d’humour, un sens de l’autodérision qui donne au film un côté parodique bien affirmé. On pense au kitchissime Flash Gordon et en particulier devant Cate Blanchett qui, comme le faisait Max Von Sydow, en Empereur Ming, cabotine à merveille dans le rôle de Héla la déesse de la mort sexy en diable.

 Thor Ragnarok

Chris Hemsworth est jubilatoire en Thor et on retrouve avec plaisir un Mark Ruffalo campant un Bruce Banner drôle et candide après être resté trop longtemps dans la peau du Hulk. L’un des autres atouts du film réside dans la désopilante interprétation du trop rare Jeff Goldblum en empereur excentrique d’une planète poubelle très disco.

Inutile de disserter trop longtemps sur cette production Marvel Disney qui même si elle reste l’une des meilleurs du studio, qui si elle apporte une certaine fraicheur au sein de ce type de produits, reste une fois de plus un gros blockbuster qui ne marquera pas les mémoires comme les Gardiens de la galaxie premier du nom. En fait le seul véritable défaut de Thor 3 est d’être encore un de ces trop réguliers films de super héros.

Sinon je ne peux que vous conseiller Thor Ragnarok qui malgré son statut est tout simplement l’un des meilleurs du genre. Car une chose est certaine il n’y a que l’humour et l’autodérision qui pourront peu être sauver ce type de films.

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *