Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Cinéma / Série par

Les Monstres de Joe Connelly et Bob Mosher, l’autre famille ténébreuse de la TV US des 60’s…

vendredi 17 novembre 2017 - Commentaire : 0

Accueil » Les Monstres de Joe Connelly et Bob Mosher, l’autre famille ténébreuse de la TV US des 60’s…

Tout le monde connait la famille Adams, la fabuleuse série des 60′ crée par Charles Adams au travers de comics strips, de séries TV et de films. Mais saviez vous qu’il existait une autre famille dark et déjantée qui sévissait à la même époque sur les petits écrans ?

Les Monstres en anglais the Munsters (et non Monsters) fut crée par Joe Connelly et Bob Mosher et lancée par les studios Universal afin de concurrencer la célèbre famille Adams qui cartonnait du feu de dieu dans les petites lucarnes. Diffusé sur Canal + (vous savez cette chaine disparue il y a une dizaine d’années dans les méandres de la médiocrité cathodique) dans les années 80, cette série est restée fort peu connue dans nos contrées.

 

Loin d’être un simple ersatz de la Famille Adams, la Famille Munsters fraichement émigrée de la vieille Europe) composée de Herman Munsters (Fred Gwynn) le père qui a l’image de la créature de Frankenstein est composé de morceaux de morts, sa femme Lily (Yvonne De Carlo) charmante Goule au grand cœur, Eddie (Butch Patrick) un loup garou de 12 ans facétieux, Grand père (Al Lewis) un vieillard vampire et savant génial et la toute belle Maryline (Beverly Owen) le canard blanc de la famille parce que non monstrueuse.

Je me souviens que le passionné de la créature de Frankenstein que je suis rêvait de pouvoir regarder cette série lorsqu’elle passait sur Canal, mais n’étant pas abonné, je ne pu qu’en admirer des images dans des programmes TV. Mais une édition en coffret DVD récente m’a enfin permis de combler cette triste lacune de cinéphile.

Lors de chaque épisode à l’humour bon enfant, mais qui d’une certaine façon balançait avec finesse des pics à l’American Way of life des 60’s, la famille Munsters luttait à sa façon, malgré elle contre le regard ségrégationniste d’une Amérique puritaine et terrifié par la différence.

La série pourrait à sa façon être vue  comme une métaphore de la vie des noirs Américains à cette même époque, imaginez une série TV dans les années 60 où une famille afro américaine s’installerait dans un quartier huppé du style Beverly Hills. Les Monstres est une jolie et drolatique ode à la différence et à la poésie. Variante humoristique des Universal Monsters, la série eu un vif succès durant deux ou trois ans et comme sa concurrente la Famille Adams, la série disparue. Des téléfilms suivirent, des réadaptations diverses et variées, mais aucunes ne purent égaler le génie de la série d’origine. Attachante, mignonne, drôle et parfois acide, les Monstres à mon sens dépassent en qualité sa consœur.

les monstres

Editée par Elephant Films , la série est à présent visionnable en France au travers de coffrets DVD fournis en épisodes, en bonus et qui incluent aussi les téléfilms qui ont été conçu bien après la fin de la série qui au fil des années ne perdit jamais en popularité.

Un must see de la culture télévisuelle américaine qui je l’espère ne manquera pas j’en suis certain de vous charmer comme il m’a charmé.

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *