Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Foodinge par

L’ASSEMBLEE NATIONALE INTERDIT LES PHOTOS DE REPAS DE NOEL

dimanche 24 décembre 2017 - Commentaire : 0

Accueil » L’ASSEMBLEE NATIONALE INTERDIT LES PHOTOS DE REPAS DE NOEL

La magie de Noël c’est bien sûr toute cette féerie, cet univers satiné rouge et blanc, ce mystérieux personnage au léger embonpoint à la barbe blanche hirsute, la lumière tapissée dans le coin du salon crée par les quelques guirlandes délicatement posées sur le sapin par des enfants dont la joie n’a d’égal que l’acharnement politique de Nicolas Sarkozy. Mais dans le fond, Noël c’est surtout le rassemblement, la communion en famille ou même entre amis, entre êtres humains ou non pour lesquels on porte de l’amour et de la tendresse, autour d’un bon repas qui fera oublier tout les différents pour laisser place à la joie d’un ventre bien remplit.

C’est d’ailleurs ce dernier élément qui a très longuement été débattu à l’Assemblée Nationale dans la nuit d’hier. En cause? Le raz de marée de photos de nourriture qui inonde les réseaux sociaux et perturbe ainsi le bon fonctionnement des opérateurs internet. De fait, les opérateurs Bouygues, SFR ainsi qu’Orange auraient manifesté leur mécontentement et auraient requis une aide de l’état pour la stabilisation de leurs réseaux.

Il s’est donc tenu hier soir une assemblée exceptionnelle en réponse aux demandes formulées par Orange et consort. Après un débat animé et houleux, alimenté par de fortes opinions divergentes, prônant parfois la liberté, souvent le contrôle, l’Assemblée Nationale a rendu son verdict aux alentours de 23h45 en rédigeant la loi suivante:

« Tout cliché photographique, pris durant la période consensuellement dites « de Noël », dont le sujet principal est la nourriture, et partagé sur les réseaux sociaux conformément définis dans les conditions présentées par l’article 1755 du Code Civil, sera réprimandés et passible d’une amende pouvant aller de 300 à 4000 euros et d’une réclusion comprise entre 2 semaines et 3 mois ».

Il est ensuite précisé dans l’article que la peine encourue est proportionnelle au pourcentage de place que prend la nourriture sur la photo. Exit donc les gros plans d’une dinde et des pommes de terres, du foie gras sur son toast, des bulles frétillantes dans la coupe de champagne (dans ce cas l’amende est proportionnelle au nombre de coupes photographiées).

Cette décision surprenante l’est d’autant plus lorsqu’on constate qu’elle a été prise avec l’accord de la grande majorité de l’Assemblée. En figure de proue à l’opposition de cette loi, les deux partis extrémistes qui ont sur cette affaire, travaillé main dans la main, oubliant leur différents pour s’opposer à ce « dénis de liberté culinaire, symbole de notre France » selon Marine Le Pen et cet « effroyable dictature photographique » prononcé par Mélanchon lors de son plaidoyer pour la liberté de photo de repas de Noël.

Par chance, cette loi n’est pas rétroactive et vous n’aurez pas a supprimer toute vos photos de Noël postées sur Instagram, Facebook et autre Twitter, etc…

Controversée, cette loi ne manquera pas de faire bien du bruits chez les ménages français dont l’agacement et le sentiment de privation de liberté commence à se faire ressentir.

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *