Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique par

Bonne année : bien commencer l’année Metal 2018 en soldant les comptes de 2017

samedi 6 janvier 2018 - Commentaire : 0

Accueil » Bonne année : bien commencer l’année Metal 2018 en soldant les comptes de 2017

2017 est passée super vite sur le plan musical, j’ai pas eu le temps de tout écouter et avant de démarrer 2018, je voudrais solder les comptes avec toi en te présentant trois disques de l’année dernière qui méritent une écoute, et plus si affinités

Bonne année les amis. Les artistes ne sont pas forcément plus nombreux, mais internet leur donne une formidable caisse de résonance et les moyens de faire découvrir leur création au-dela des limites exiguës auxquelles ils auraient été confinés par le système il y a quinze ou vingt ans. Pour le meilleur, mais aussi pour le pire, des centaines d’artistes souvent enthousiaste, parfois très bosseur et rarement talentueux nous sollicitent pour que nous donnions à leur musique un éclairage avantageux. Et là, nous sommes confrontés à un dilemme : choisir. Parce qu’on ne peut pas parler de tout, surtout ici où nous avons pour mot d’ordre de ne parler que de ce que nous aimons (si tu cherches un blog avec des gens qui ne parlent que de ce qu’ils n’aiment pas, vas jeter un oeil à Fier Panda).  Alors parfois, on dit non parce qu’on aime pas, ou parce qu’on trouve que c’est sympa mais que ça ressemble beaucoup trop à la musique composée par les références du genre revendiqué (un phénomène hélas très courant, parce que les jeunes groupes ne prennent pas le temps de peaufiner leur projet et sortent un disque trop prématurément). Et à l’inverse, parfois on dit oui parce qu’on a un coup de coeur sur le single qui se confirme à l’écoute de l’album. Et parfois, on a un coup de coeur sur le single mais en l’écoutant à nouveau la tête froide, on ne comprend plus trop pourquoi. Et puis parfois, on n’a pas de coup de coeur, mais on se dit que la musique pourrait te plaire à toi, cher lecteur, parce qu’on a beau avoir une certaine sensibilité à force d’écouter plein de choses, on sait qu’on n’a pas le monopole du bon goût.

Les trois artistes que je vais vous présenter aujourd’hui ont sorti un disque en 2017 et quand j’ai écouté leur single, je me suis dit qu’il y avait quelque chose qui pourrait plaire à certains d’entre vous…. et c’est à peu près leurs seuls points communs, avec le fait qu’ils se retrouvent réunis dans un article de ton blog culturel préféré.

Orissa, Metal Progressif complètement barré

Je pourrais vous faire un teasing de dingue en comparant ORISSAA à SYSTEM OF A DOWN vu que les premiers font, comme les seconds un savant mélange d’influences Metal, Jazz et du musique des Balkans, mais ça serait un peu abusé vu que ça n’a pas grand chose à voir. Il y a des chroniqueurs qui adorent faire des comparaisons comme ça. Ils pourraient dire, si SOAD et DJANGO REINHARDT avaient eu un fils élevé au sein par (mets un nom de chanteuse balkanique célèbre, j’en ai pas en tête) ça aurait donné ORISSA. Mais c’est super pompeux, non ?

IVORY : Metal Symphonique du Belarus

Le disque est sorti fin 2016 / début 2017 mais je doute que vous en ayez entendu parlé attendu qu’un artiste indépendant du Belarus qui monte un projet de Metal Symphonique et sort un single auto-produit, c’est pas le genre de nouvelle qui fait la une de Pitchfork, et c’est pas non plus le genre qui se fait repomper sur Buzzfeed ou Kombini. Pourtant il y a une énorme masse de boulot et ça débouche sur un album super émouvant si vous aimez le genre.

Planet Apart : les félés de la Saint Sylvestre

Attention, là on a de vrais amateurs qui pensent que sortir un disque de Deathcore le 31 décembre est une bonne idée. Ce n’est pas une bonne idée pour trois raisons : tout le monde est en vacances, on pense à autre chose ce jour là et plus généralement les blogs se méfient des disques qui sortent pendant la dernière quinzaine de l’année car c’est la période où les labels sortent toutes les merdes qu’ils n’ont pas présenté avant…. bref, entre les remix pourraves, les chants de Noël, les reprises moisies, on préfère fermer boutique et ne rouvrir qu’en janvier. Du coup on passe à côté de petites pépites comme le son hyper violent de ce gang canadien qui aurait mérité une meilleure mise en lumière.

bonne année

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *