Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Cinéma / Série par

SMILF, la nouvelle pépite télévisuelle

lundi 8 janvier 2018 - Commentaire : 0

Accueil » SMILF, la nouvelle pépite télévisuelle

Non SMILF n’est pas un nouveau hashtag à taper dans youporn mais une nouvelle série que j’aime beaucoup

SMILF signifie single mother id’ like to fuck. La série est créée, écrite, jouée et réalisée par Frankie Shaw. Elle nous raconte la vie de Bridget. Cette jeune mère vit dans un deux pièces minables de Brighton avec son nourrisson. Elle est tutrice pour une famille riche, sa famille c’est pas la fête à la maison et elle se rend compte que rencontrer quelqu’un quand on est toute seule c’est un peu compliqué. Et j’oubliais, son ex vient de se remettre avec une autre. Bref, ça aurait pu être un drama mais c’est une comédie sociale à la crème.

SMILF

La série est drôle. Il n’ y a pas de superbe personne mais des personnes qui tombent, souffrent, apprennent et se relèvent. C’est un peu un mélange de Ken Loach et de Sex and the city mais sans la carte bleu. Parce que oui, ça parle de cul et sans métaphore. C’est cru mais pas vulgaire, juste vrai. On tombe pas dans le misérabilisme, ni dans le rémi sans famille. Bridget fait aussi du basket et ça, ça change un peu des modèles de série habituel.

SMILF

On y retrouve Connie Britton, génial dans Friday Night Light, Rosie O’Donnell en maman de Bridget. Je citerais pas le rôle du mec parce que c’est un sac à merde dans la série.  La première saison fait seulement huit épisodes. Une seconde a été commandée par Showtime pour 2018.

Et si je vous ai pas convaincu, sachez que la série a deux nominations pour les goldens globes. Meilleure série et Meilleure actrice pour Frankie.

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *