Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Cinéma / Série par

Amour, fantômes et poterie

jeudi 11 janvier 2018 - Commentaires : 5

Accueil » Amour, fantômes et poterie

Cette semaine j’ai redécouvert le film Ghost (Ouais j’ai des grosses soirées).

Mais oui vous savez bien, Ghost, le film avec Patrick Swayze vivant (enfin presque) et Demi Moore sans chirurgie esthétique (enfin presque aussi). Bon, je dis redécouvert parce que le film est quand même de 1990. On l’a donc tous vu et après on a tous eu envie de faire de la poterie en chantant the unchained melody (faux dans les aigus pour ma part).

Je vous remets dans le contexte, c’est l’histoire cucul et romantique d’un joli couple mimi: Sam et Molly, deux beaux jeunes gens qui vivent à Manhattan et se réveillent la nuit pour faire de la poterie torse nu.
C’est d’ailleurs à ce moment là que le choix de Patrick Swayze au casting prend tous son sens, ne nous mentons pas.

ghost

Ils sont mignons, ils s’aiment mais se le disent jamais, ils se disent « idem ». Nous on trouve ça choupi et romantique, tout en sachant que si un jour un mec s’amuse a pas nous répondre « je t’aime aussi» on lui décalque la tête.

Bref, vous aviez bien compris qu’on allait pas les regarder nous jeter leur bonheur à la gueule pendant 2 heures non plus: Pim, Sam se fait tuer comme un con dans une ruelle sombre et humide, devant Molly et sa coupe au bol en pleine nuit (New York en 90 c’était moyen safe.

Bien sûr, si à ce moment là on enchaînait sur les funérailles de Sam et la psychothérapie de Molly, le film n’aurait pas grand intérêt (en dehors de Patou torse nu, je le rappelle).
Non, Sam constate, et nous avec, qu’il est devenu un fantôme qui passe à travers les murs (ce qui en soi peut être pratique).

Donc le repos éternel n’étant pas pour tout de suite, ce pauvre Sam est coincé sur terre à suivre sa pauvre Molly (qui n’ayons pas peur de le dire, est en train de nous faire une petite dépression à base de salopettes en jean) sans pouvoir l’aider. Pourquoi? Parce que Molly elle le voit pas et elle l’entend pas (c’est un peu comme après 10 ans de mariage, sauf que eux, ils ont anticipé.

Heureusement, Sam rencontre Whoopie une médium qui sert de cabine téléphonique entre nos deux amoureux de pénée et leur permet de communiquer. Je vous la fais simple pour la suite: Sam découvre que c’est à cause de son pote Karl qu’il s’est fait tuer comme un con, il monte enfin au ciel après avoir réussi à dire à Molly qu’il l’aimait, le tout à grand renfort de lumière qui descend du ciel et de paillettes (gros effets spéciaux après le traversage de murs. Je sais, ça existe pas « traversage »)

Le copain Karl lui va en enfer, ce que personne ne croit parce qu’on l’a tous reconnu en président des US dans la série Scandal, belle promotion Karl.

Bref, grâce à ce film la carrière de Patrick Swayze a été relancée, celle de Demi Moore a décollé, on croit tous aux fantômes, et les inscriptions aux cours de poterie ont explosé (pendant 3 mois, faut pas deconner)

Que des retombées positives, bien sûr si on exclut ma mère qui est partie chez le coiffeur se faire faire une coupe au bol comme Demi Moore en sortant du cinéma.

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

  • Bravo pour cette petite Rétro chère collègue. J’adore ce film. En fait je suis bloqué sur les Swayze movies.

    Point Break, Road House, Dirty Dancing (plaisir coupable)…

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *