Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Chroniques à brac par

Et vous n’aurez pas ma liberté de cliquer

mardi 6 février 2018 - Commentaire : 0

Accueil » Et vous n’aurez pas ma liberté de cliquer

Ce n’est pas une tribune de geek, reste avec nous. Je suis la pour qu’on revienne au flux rss tous ensemble, dans le plus grand des calmes.

Le flux rss est mort le 1er juillet 2013 quand google reader a été arrêté. Alors oui feedly est encore la mais l’usage c’est peu à peu perdu. Je sais pas trop pourquoi. Il y a tellement de source que tu en lâches une à force. C’est normal. Nous sommes dans l’air du court, du vite, du snap et de l’image ou de la vidéo. Plus de blog pour raconter ta vie, tu fais une story (rime). Je dis pas que c’est mieux, je dis juste que c’est différent.

rss

Par contre, je me suis fait la réflexion à la lecture d’un tweet sur la mise en place du nouvel algo de facebook. C’est quand même un mec qui a décidé que même si tu es fan d’une page sur facebook tu la verrais moins quand même. Pareil pour twitter, on voit tellement ce que les autres ont aimé que finalement on s’y perd un peu. Alors oui, je peux me barrer si je veux mais c’était quand même bien pratique. Surtout que je fais pas le tour de tous les sites tous les matins pour voir si l’un ou l’autre a sorti un nouvel article qui m’intéresse. Surtout qu’ils en sortent beaucoup.

Alors en 2018, je pense que je vais me remettre à feedly. Je vais chopper les flux et voila. Je déciderais quand et sur quoi. Je reprends ma liberté de cliquer. Le flux rss est non algorithmique donc c’est moi qui décide, pas un algorithme, pas mark et pas les gens qui le partagent tellement que tu cliques par réflexe pavlovien, moi et c’est tout.

Il y a des gens qui plaquent tout pour partir en Bolivie élever des chèvres. Moi je suis un déglingo, je veux relancer le flux rss. Et s’il n’en reste qu’un je serais celui-la (et si tu viens aussi, on se fera moins chier).

rss

clic

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *