Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Lae | 6 posts

Xiu Xiu t’offre une longue balade torturée

Do you hate me because I seem so stupid ? Xiu Xiu (prononcez Chouchou) c’est toujours un rock expérimental un peu larmoyant et définitivement torturé. Leur treizième album Forget, ne déroge pas à la règle. A la première écoute, cet album avait plein de choses à me dire, peut-être c’était mon côté fragile à ce Lire la suite

Le Vasco et leur indescriptible pop electro bleutée

A sensation of time and space Je ne sais toujours pas comment je me suis retrouvée, une pinte à la main, dans un squat lumineux, armée d’une gueule de bois déjà à l’épreuve des âges pour découvrir Le Vasco. Puis en descendant un petit escalier, arrivant dans une salle baignée d’une douce lumière bleue, très Lire la suite

Klô Pelgag me donne envie d’aller au Nicaragua

 Tu voulais cracher dans l’océan Je l’avoue pour moi Klô Pelgag, ça reste Nicaragua. Je l’ai découverte par cette chanson il y a plusieurs mois, mon obsession a duré, quelques écoutes de l’album entier ne m’ont pas convaincue. Puis j’ai appris qu’elle passait au Café de la Danse. J’ai donc ravalé mes préjugés et réécouté Lire la suite

Vektor, les envolées lyriques spatiales

Le jour où j’ai combattu des hordes d’aliens énervés Un jour au milieu d’un stade en Slovénie, le cerveau assez embrumé, il faut le dire, on m’a fait re-découvrir Vektor. Une semaine de concerts en plein air et c’est le son d’une petit enceinte bluetooth (répondant au doux nom de “taco dual”) qui m’a le Lire la suite

Mort Garson, et la musique pour les plantes.

Plantasia ou balade toi avec du lierre sur toi La première écoute de Plantasia fait souvent lever une oreille intriguée, par ceux qui y reconnaissent une variation du thème de la berceuse de Zelda, sur le morceau Concerto For Philodendron And Pothos. Pourtant, loin des aventures des hyliens, ce cher Mort avait simplement en tête Lire la suite

Anna von Hausswolff et son orgue mystique

Écouter Anna von Hausswolff c’est voir débarquer Björk et Kate Bush en une entité seule qui part en envolée lyrique sur des instru à la Koyaanisqatsi (avec l’excellente intro de En Ensam Vandrare) et des riffs qui évoquent à des tronçonneuses défonçant une sombre forêt pour que t’échappes à loups magiques. Quand elle arrive sur Lire la suite