Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Chroniques à brac par

Femme

samedi 25 juin 2011 - Commentaire : 0

Accueil » Femme

Merci de lancer le lecteur à la fin de l’article avant de débuter votre lecture (c’est mieux hein).

Elle n’est pas vraiment belle, est-ce la faute à des traits un peu grossiers, une peau marquée ou une robe qui épouse ses formes trop généreuses. Distraite, je m’installe.

La scène, on ne la devine pas depuis la rue. Il faut s’enfoncer sous une porte cochère et venir s’assoir sur les pierres de cette cour intérieure. Ecouter. Regarder. Un plateau, deux guitares et elle.

Premiers accords. Une douce mélancolie, une invitation ailleurs. L’espace est délimité, chaque note résonne.

Une main, d’abord, qui s’ouvre et se ferme, puis le bras qui se meut, une jambe, une cheville et des frissons dans tout le corps. Elle s’anime, les pieds profondément encrés dans le sol, les genoux à peine pliés. Elle ondule, sur la pointe de sa ballerine à sa main cambrée, une lumière folle dans le regard, puissante, hypnotique.

Autour, les mains claquent, accompagnent ses mouvements. On me parle, on me tend un verre. Je souris machinalement, les yeux rivés sur elle. Chacun de ses mouvements me bouleverse, chaque note m’emmène un peu plus contre elle.

De l’autre coté des murs, les rues sont pleines, la foule est moite, collante de chaleur et l’éthanol. La nuit est tombée mais l’air est lourd. Les bodegas rivalisent de musique, le Ricard est servi au mètre, la sangria au litre. Les gens dansent, rient, boivent mais je ne les entends pas.

Je ne vois qu’elle, sa force, sa fragilité. Elle est femme, elle est musique.

Elle est belle.

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.