Club Bizarre, interview et mixtape d’anniversaire

 

Pour son anniversaire, le club bizarre (enfin Sam soit la moitié) a bien voulu répondre aux questions du redac chef, ce bel homme.

Un an, après quel bilan faites vous de club bizarre ?

Beaucoup de plaisir je crois. On a la chance de jouer souvent, dans des endroits chouettes, on est toujours bien reçus, on a rencontré des gens vraiment agréables, que du bon en somme !

Quel stratégie de com avez vous utilisé, quel résultat ?

Je ne sais pas si on peut parler de « stratégie » de com. Ce qu’on s’était dit au départ, et ce à quoi on s’est tenus d’ailleurs, c’est de fournir une mixtape par mois en moyenne. À ça on ajoute quelques sets qu’on enregistre parfois en live et qu’on partage aussi. Je ne crois pas qu’il y ait plus de com que ça, après les amis filent souvent un coup de pouce, et nous voilà.

Que ressentez vous quand vous mixez ?

Jouer à deux, ça apporte quelque chose de différent. On s’amuse beaucoup, on est contents de faire découvrir nos dernières trouvailles, d’autant plus quand les gens sont réceptifs. Je crois que les gens le ressentent aussi, et nous voient souvent nous marrer dans la cabine.

Quelques anecdotes sur vos lives ? 

Je vais essayer de trouver la plus drôle.. en février dernier, Binda devait se faire opérer du genou. Au même moment on nous a proposé de faire le warmup de Mein Disko au Luxembourg. Tellement envie de le faire du coup, qu’il a prétexté un repas de famille important pour décaler son opération. Et il a bien fait, on a passé une bonne soirée !
Ah oui, sinon, on est tous habitués à ce qu’on vienne nous demander les éternels Guetta et Black Eyed Peas, et on a tous quelques réponses types du genre « David qui ? connais pas… ». Sauf que quand le type vient te demander les Gypsy Kings… pas de réponse, mais un beau fou rire.

Dites être dj ça aide pour pecho ?

et chroniqueur ?

Quels sont vos projets ?  Un album ?

Pas grand chose en fait. On va continuer à faire ce qu’on fait et à prendre du plaisir à le faire. On aimerait apprendre à produire, histoire de faire peut être pas un album, mais pourquoi pas un EP, ou un remix qui sait ? Pour l’instant, Ableton ne fait que prendre de la place sur le Mac 🙂

Et pour terminer, on écoute la mixtape réalisée pour l’occasion :

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.