Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Art par

AÂMA

lundi 2 janvier 2012 - Commentaire : 1

Accueil » AÂMA

Je vois poindre sur le visage de ceux qui me connaissent, un petit sourire narquois. Comment va t il faire pour être critique et impartial sur un album de Frederik “DIEU” PEETERS.

Je vous mets à l’aise tout de suite. Je ne vais même pas essayer. Ce serait pour moi, un acte contre nature. 

Depuis la série Lupus qui l’a révélée et Pilule Bleue qui l’a consacré, Frederik PEETERS vole de nominations en récompenses et c’est toujours mérité.

 

AÂMA, c’est de la SF. Mais pas de la SF au sabre laser et vaisseaux de guerre intergalactique. Non. Ce n’est pas le fond de commerce de PEETERS ça. Lui, il aime vous embarquer dans un monde où vous allez perdre pieds. Au premier regard ça ressemble à votre quotidien avec les histoires de famille, les traites a payer… et puis tout dérape. Les livres en papiers sont devenus rares, les gens peuvent attraper la maladie de Bern (qui leur fait un visage de chien) et les gorilles parlent. Au final, une seule chose importe : le rapport à l’autre quand les choses sortent de l’ordinaire. Et avec PEETERS on n’est jamais déçu (je vous l’ai dit, je ne suis pas oblectif).

Le projet AÂMA, car la série s’écrit au fur et à mesure, est un “amalgame” de tout ce que Frederik PEETERS peut glaner ici et là… et ses sources d’inspiration sont très variées.

Je vous conseille donc d’aller jeter un œil sur
son site,
ouvert l’année dernière pour l’occasion. Vous y trouverez tout un tas de crayonnés, de reflexions…

Tout autant que l’histoire, le cheminemant pour la créer est passionant.

AÂMA est forcément sélectionné pour le festival BD d’Angoulême.

 

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.