Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Cinéma / Série / Youtube / Podcast par

Le Beverley, dernier cinéma porno parisien

lundi 20 février 2012 - Commentaires : 2

Accueil » Le Beverley, dernier cinéma porno parisien

moinsde18-beverley-porno-cinema

Vous en avez sûrement en entendu parler mais vous n’ avez jamais osé y mettre les pieds ? Je l’ai fait pour vous. Retour sur le seul cinéma où les mouchoirs ont remplacé la vente de pop corn.

Le Beverley, 14, rue de la Ville Neuve, sortie de secours donnant sur la rue de la Lune (sans mauvais jeu de mots), dans le 2e arrondissement est une véritable institution, un monument historique, le seul survivant des années 70-80 une époque où le cinéma porno était à la mode, presque politique. Maintenant, en partie avec internet, c’est un peu dépassé. Ce sera bientôt comme faire ses courses au supermarché.

C’est au cours des années 80 que les cinémas pornos ont commencé à fermer, notamment à cause des descentes de policiers. Et oui, ils arrivaient à l’improviste dans les cinémas, et y trouvaient toujours des personnes fusil à la main, seins en avant, culbute en arrière. Le cinéma étant un lieu public, il était facile de réprimander ce type d’attitude. Du coup, pendant un temps, ils mettaient des hôtesses devant l’écran qui observaient les spectateurs, afin de voir si tout restait dans les limites du correct (“No zobe in job”? Pas si sûr). Ca n’a pas fait long feu. Empêcher quelqu’un de se branler dans un cinéma porno, c’est moyen. Bon, c’est aussi que certaines personnes aiment se déshabiller intégralement et ça peut poser un problème. La limite entre boite à partouze, cinéma, cabine privée… Qu’autoriser ou tolérer ? Mais, le Beverley a survécu, privilégiant l’expérience de la salle. Les cinémas classiques existent encore malgré le DVD. On peut donc préférer le partage collectif du cinéma. Chacun ses goûts et pourvu que la tradition perdure.

beverley-salle

Dans ce cinéma aux murs de pierres, on projette deux films par jour en continu, en alternant vieille production et film plus récent tourné dans des hôtels Formule 1. Vous achetez votre billet, vous pouvez venir, sortir, revenir, pendant toute la journée. Certains s’activent de la main droite pendant que d’autres roupillent, c’est toute une ambiance, un charme d’exception. Beaucoup se connaissent, s’entraident comme de bons copains, discutent, ils vont ici comme ils iraient au PMU.

C’est un public essentiellement masculin. Si vous êtes une femme, certaines heures sont à proscrire si vous voulez rester en paix. Il vaut mieux privilégier les heures de déjeuner (miam) et éviter les fins d’après midi où toute la tension de la journée sera évacuée dans la salle, tel un exutoire. En revanche, si vous voulez partager, rencontrer, allez-y. Ici, les hommes ont une bonne notion du partage, et une présence féminine pourrait éventuellement leur plaire.

Pour les couples, le Beverley organise chaque semaine des soirées qui leur sont dédiées, et il semblerait qu’il ne soit pas de rigueur de regarder…

Pour plus d’informations

http://www.le-beverley.info/

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.