Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Chroniques à brac par

Kindness – World, you need a change of mind

vendredi 13 avril 2012 - Commentaire : 0

Accueil » Kindness – World, you need a change of mind

Je n’avais aucune envie d’aimer le nouveau disque de Kindness ( = Adam Brainbridge) parce que ça sentait beaucoup trop fort le succès/le hipster/l’air blasé en descente du dimanche, mais malgré tout… mon âme se plie et s’assigne au plaisir crémeux de cette Pop électro. Il y a la madone hystérique au fond de moi qui dit que c’est vraiment 100 fois trop fastoche cette zique qui navigue sur l’air du temps, mais il y a aussi la fille qui muove su body qui dit que ça défonce. Je me retiens à peine de dire qu’il existe comme quelque chose quelque part dans sa musique d’un p’tit keutru à la Prince, notamment dans That’s Alright + le grattement de guitare. On nage complètement dans la tendance Revival 80’s, épaulettes carrées et filles en fuseaux, mais la réinterprétation fonctionne.
Sinon y’a pas de grandes envolées lyriques puant le plastoc, mais plutôt des nappes de voix assez planante, musicalement ce qui faut de montée, de poussée et de retenue, et puis une voix simple mais des mélodies ultra puissantes. J’accorde volontiers que par moment ça manque carrément de coeur et de couille dans le chant comme on le retrouve souvent dans la “tendance actuelle”, ça n’aura le mérite que de préserver Adam de l’infâme lourdeur du style performeur “RegardeMonGrosOrganeVocal” et de laisser pas mal de place à la musique. Néanmoins, faut quand même remarquer qu’du point de vue lyrics… on est pas du côté de Swann, sans entendu c’est pas du Rimbaud ni du Baudelaire et encore moins du Keats, cf Anyone can fall in love… no comments j’ai envie de dire. Enfin si, c’est aussi le morceau le plus chiasse de l’album.
Pour ce qui est des arrangements, des rythmiques c’est à mon goût hyper mortel.
Ca bat à la fois très fort et très doucement avec plein de niveaux, plein de couches pour toujours trouver celle qui te convient. Des lignes de basse qui groovent vraiment, tout simplement, et des supers trouvailles sonores, comme la partie murmurée/non chanté de Bombastic. Du coup quand on sait que l’album est produit par Philippe Zdar on s’étonne moins, malheureusement pour Kindness ça donne surtout envie de dire : Bravo et merci Philippe. La faute à cette vraie profondeur sonore, elle a tendance à faire ressortir les défauts d’interprétation. Mais ne soyons pas pessimiste, et vivement le prochain, qui je l’espère proposera quelque chose d’un peu plus fouillé.

A écouter SEOD :

A voir aussi la vidéo de Cyan ici : https://anotherwhiskyformisterbukowski.com/2011/10/14/kindness-cyan-clip/
Avec les mollets d’Adam sans poil, un appareil photo jetable, et une chemise plus hipster tu meurs.

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.