Monday, December 6, 2021


Souviens-toi des courses folles et des dégringolades, des sauts dans les flaques d’eau, des batailles d’oreiller, du cache-cache dans les foins et des baisers qu’on vole.
Souviens-toi des matins les pieds dans la rosée, du vieux chat qui ronronne, des vapeurs de café, des pies qui se chamaillent dans les mirabelliers.
Souviens-toi la première Chesterfield et la première vodka, les initiales gravées en bas de toutes tes pages, l’estomac qui se noue et puis les jambes qui lâchent.
Souviens-toi du temps qui passe…
Souviens-toi des rires et des discutions interminables, des exams et des parties de tarots, des plans sur la comète, des projets, des espoirs, des « si » mis en bouteille.
Souviens-toi de réveils difficiles, des soirées arrosées, des excuses bidons, des gueules de bois et des rendez-vous manqués.
Souviens-toi des mensonges et des faux-semblants, des jours où tout va bien, des masques, des comédies et puis des regrets quand tout est fini.
Souviens-toi des promesses et des bains de minuit, du sable tiède et des caresses, des peaux humides et des baisers… Souviens-toi des sourires et des doigts serrés.
Souviens-toi des choix, des embûches, des chemins, des galères… Souviens-toi de l’absolu et de l’éphémère… Souviens-toi des rêves.
Mais souviens-toi surtout que le temps passe toujours trop vite…



Show More
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.