Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Chroniques à brac par

Tremblements #I

jeudi 22 novembre 2012 - Commentaire : 0

Accueil » Tremblements #I

Cinq heures du matin, je suis encore sur la route. Le compteur défile à toute allure, je ne pourrais pas continuer plus loin, il faudra que je m’arrête. Cela fait plus de trois heures que je suis partie, toujours à la même vitesse, sans jamais m’arrêter. Mon paquet de clopes presque vide, mon réservoir d’essence à sec, et une furieuse envie de tomber dans les bras de Morphée sont trois signes qui me forcent à mettre mon clignotant, direction l’aire d’autoroute. Personne. Je fais le plein. Toujours personne. Au guichet, le petit jeune a même pas l’âge d’être au lycée. Il prend mes liasses de billet, il n’est pas payé pour être poli. Un peu de monnaie, de quoi payer mon café et mes clopes.

La cafétéria miteuse vient juste d’ouvrir, la grosse serveuse qui transpire déjà met les croissants dans la vitrine. Je lui prends un paquet de Lucky, un café bien corsé. Le liquide est chaud et dégueu, il me tord les boyaux comme le Beaujolais nouveau. Mais c’est bien. Avec la douleur, la faim et la fatigue, pas le temps de penser. Juste le temps de fuir.

Il est cinq heures trente. A cette heure-ci, il a déjà dû mourir.

Tu aimes ce post ? Partage le. Et si tu likes notre page facebook, tu seras très sexy : http://on.fb.me/oD0YlG

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.