Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Chroniques à brac par

Tremblements #3

jeudi 29 novembre 2012 - Commentaire : 0

Accueil » Tremblements #3

L’épisode précédent : http://wp.me/p1NU35-9kq

Je me sens fine là, devant mon chocolat chaud et mes petits sucres en forme de trèfle.
J’aurais jamais pensé être une fugitive. Petite, je gagnais les concours d’orthographe et de conjugaison, et ma plus grosse connerie a été de réciter des poèmes en faisant l’idiote sur l’estrade devant la classe.
Je repasse les minutes en boucle dans ma tête. Un couteau, sa poitrine, du sang, fini. Effacer les traces, ramasser mes affaires. Disparaître. Tout le monde me cherche. Et lui, il doit commencer à me hanter.
Il n’avait qu’à crever, ce sale chien qui m’a prise pour la pire des connes. Insultes, humiliations, tromperies, mensonges… il ne pensait pas que derrière mes sourires et mon poulet au curry, je savais tout. J’entendais tout. Ce foutu voyage d’affaires, c’était l’histoire de trop. Qui va faire un voyage d’affaires aux Maldives ? Sûrement pas un comptable. C’était plus que me prendre pour la dernière des connes.
Ma soeur est une femme bien. Elle vit seule. Elle aime personne, sauf moi. Elle est tout le temps seule. Seule dans son appart’, seule dans sa tête, seule avec son whisky. Elle pose pas de questions, juste un chocolat chaud devant moi quand j’ai pas le sourire. Et elle retourne travailler sur son écran plus grand que sa télé. Sans piper mot.
J’vais refaire ma vie. Un job de merde. Un truc con. J’ai du fric. Un toit. Et jamais je retournerai en France. Qu’ils me cherchent. Qu’ils me trouvent. Je suis préparée à passer le restant de ma vie en taule, rien que parce que j’ai eu la satisfaction de voir son sang couler entre mes mains.

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.