Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique par

Fauve à L’International

samedi 5 janvier 2013 - Commentaires : 2

Accueil » Fauve à L’International

9 (C) FAUVE CORP

Par Yelling_

C’est ici sur le blog que je découvre Fauve il y a quelques semaines à peine, débarquant un peu après la bataille que mène Mister Buko pour nous faire découvrir ces sons qui en valent la peine (Fauve sur le blog il y a 4 mois déjà).
Je tombe sous le charme des 4.000 ÎLES et enchaîne le reste des sons disponibles sur Youtube que je me passe en boucle. Les textes sont saisissants et ce parlé-chanté carrément envoûtant. C’est sur la page Facebook du groupe que j’apprends l’imminence d’un concert parisien.
Nous jouons des coudes pour attraper nos verres à la volée : L’international est blindé. D’autres artistes jouent ce soir ( Papooz, Bandito de la Muerte (DJ set) et PASSION(DJ set)) mais nous ne verrons que Fauve, à cause de la chaleur de l’endroit et d’une envie de McDo.
Nous descendons au sous-sol pour le concert. La marre de corps qui grouille est mouvante ; ça dégouline sur les nuques et suinte sur tous les murs. Fauve se fait attendre et le public excité crie et scande pour faire venir sur scène ce groupe qui semble très attendu. Une ouverte de concert avec Sainte Anne et déjà des frissons qui pointent à certaines phrases qui tombent si juste. La musique n’est pas exceptionnelle : poétique, elle sert juste les textes mais n’est pas très assurée, mis à part quelques beat hip-hop à retenir. Cependant la qualité des lyrics nous fait tout oublier et la diction de Quentin est un enchantement. Le concert se poursuit sous les bravos des spectateurs, malgré quelques longueurs dus apparemment à des problèmes techniques. Le public semble accepter ces aléas sans sourciller : la maitrise des beaux mots impose le respect.La formation Fauve (ici 5 sur scène dont un à la vidéo) donne à voir et à entendre, dégageant une énergie pleine de création et de fraîcheur. Le chanteur a des intonations de voix proches tout à la fois de Richard Gotainer et de Bertrand Cantat. La gestuelle et le physique évoquent un Ian Curtis poupin au regard de tigre.Malgré une chaleur difficilement supportable et des adolescentes hystériques aux voix perçantes, quand le concert s’achève on voudrait que le flot de paroles coule encore. Une prestation intense et un groupe à suivre de très près.A écouter aussi : la Glory Box du 04/01 FUTURS GRANDS DE LA POP MUSIC: FAUVE où le groupe présente des titres entendus en live mais non dispo dans l’Internet.

MAJ le titre Rub A Dub

 

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

  • “Malgré une chaleur difficilement supportable et des adolescentes hystériques aux voix perçantes…”

    Mention spéciale à la connasse qui hurlait et bousculait tout le monde, sans doute croyait-elle que cette musique s’adaptait à un pogo adolescent.

    J’pouvais pas m’empêcher que le narrateur de Sainte-Anne la haïrait.

    Bref, le concert était génial, malgré les aléas, le limiteur, la corde cassée… c’était puissant, intense et “Le Blizzard” m’a foutu les larmes aux yeux.

    Hâte de revivre ça.

    M.

  • rien que d’écouter la musique sur mon ordinateur je suis à deux doigts de pleurer alors j’ose même pas imaginer mon état si je le voit en vrai … Juste un groupe génial, ça fait 2 mois que j’écoute que leurs musiques en boucles, donc merci à eux et j’espère avoir l’honneur de les voir un jours <3

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.