Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Chroniques à brac par

Le premier jour…

vendredi 3 mai 2013 - Commentaire : 0

Accueil » Le premier jour…

tumblr_lb4m3dZbai1qddi1ho1_500_large

Te souviens-tu du jour où c’est arrivé ? Je suis sûre que tu t’en souviens, moi, je m’en souviendrai toute notre vie…

Il était tard ce soir là, un peu comme d’habitude, j’ai gardé le repas au chaud ne te voyant pas venir, il t’arrivait si souvent d’être en retard en sortant du boulot que je ne me suis pas inquiétée. J’ai grignoté en buvant un verre de vin, j’ai allumé la télé sans la regarder, je suis allée fumer une clope sur la terrasse, il faisait un peu frais, la nuit était en train de tomber. Je me suis dit qu’ils exagéraient de te garder si tard, je me suis dit que tu aurais pu envoyer un message pour me prévenir, j’ai coupé le four, j’ai fixé l’horloge… et j’ai fini pas m’inquiéter vraiment. Il faisait nuit dehors, les nuages masquaient la lune, les minutes sont devenues des heures, je t’ai envoyé je ne sais combien de messages auxquels tu ne répondais pas, j’ai fini par t’en vouloir… Tu te laissais si souvent accaparer par ton boulot, par tes clients qui te retenaient, quand ce n’était pas tes potes, histoire de boire un verre ou deux avant de rentrer, mais là il était vraiment tard, t’aurais pu prévenir, t’aurais dû ! Je me suis calée dans le sofa, un oeil sur la tv, un oeil sur le portable, à me demander ce que tu pouvais bien faire…

Pardonne-moi… Pardonne-moi d’avoir pu penser que tu étais en train de prendre du bon temps avec tes copains ou même avec une autre. Pardonne-moi d’avoir pu penser que tu préférais être ailleurs plutôt qu’avec moi… Pardonne-moi mon amour.

Mon portable a sonné au milieu de la nuit, je n’avais pas eu de nouvelles de toi, c’est un inconnu qui m’en a données, un inconnu que j’aurais préféré ne jamais entendre, c’est ta voix à toi que j’aurais voulu dans l’écouteur.

Je t’aime mon amour. Pardonne-moi de ne pas avoir été à tes côtés quand c’est arrivé… Je m’en veux de ne pas avoir été là quand ils t’ont sorti de la voiture, je m’en veux de n’avoir pas tenu ta main dans l’ambulance, je m’en veux de ne pas t’avoir dit que tout allait bien se passer quand ils t’ont emmené au bloc… Je t’aime mon amour et je t’aimerai chaque jour où je pousserai ce maudit fauteuil, chaque jour où je te donnerai à manger, chaque jour où je te porterai dans notre lit…

Te souviens-tu de ce jour ? Le premier jour du reste de notre vie… Te souviens-tu de moi ? Te souviens-tu des jours heureux et des projets qu’on avait fait ? Te souviens-tu de nous amour ? Te souviens-tu qu’on s’était dit qu’on s’aimerait toujours, moi je m’en souviendrai toujours…

 

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.