Friday, October 15, 2021

Vitello tonnato

Je me suis aperçu que chaque fois que je prononce le nom de ce plat, la plupart des gens me regardent comme si j’avais cité la théorie de la relativité restreinte selon ce brave Albert. Parce que le « vitello tonnato » est injustement méconnu, très simple à réaliser et qu’il peut presque entrainer un orgasme gustatif s’il est bien fait, je me suis dit qu’il méritait quelques attentions de notre part.

Alors, petit cours d’italien « vitello » veut dire « veau » et « tonnato » signifie « thon ».

–       ATTENDS QUOI ? T’ES EN TRAIN DE ME DIRE QUE TU VAS MELANGER DU VEAU AVEC DU THON ???

–       Oui, et toi, ça va sinon ?

Non, sérieux, dit comme ça, ça fait peur, et je reconnais aussi que l’aspect visuel n’est pas toujours des plus enchanteur. Je suis donc obligé de te demander de me croire sur parole, cher lecteur…

Vitello-Tonnato-1

Donc, pour deux :

  • De très fines tranches de veau (250g). Pas du carpaccio mais presque… Surtout n’essayes pas de les couper toi-même ! Demandes au boucher, il a le bon outillage. Et si tu as oublié de lui demander, et ben… good luck ! (la recette traditionnelle demande une cuisson en rôti entier et un découpage ultérieur, mais je déconseille)
  • Du thon. L’idéal serait surement d’aller au port, de l’acheter encore dans le filet du pécheur, de s’amuser à le vider, le préparer, etc… mais vu que j’avais dit « simple », celui tout prêt, dans sa boite fera l’affaire. (1 boite)
  • Des câpres (1 cuillère à soupe)
  • Des anchois (2-3 filets)
  • Deux œufs (juste le jaune)
  • De l’huile d’olive
  • De la moutarde (1 cuillère à soupe)
  • Du vinaigre balsamique (1 cuillère à soupe)
  • De la déco pour finition esthétique : câpres sur queues, tomate cerise, rondelle d’oignons, ciboulette, persil, basilic,… ce genre la quoi.

Faire cuire le veau, salé, poivré et agrémenté d’huile d’olive, 3-4 minutes au four (juste le colorer pour éviter qu’il ne dessèche). Ensuite, disposer les tranches sur une assiette. La tradition piémontaise veut que l’on remplisse toute l’assiette mais si tu ne le fais pas, personne ne dira rien et ce sera plus esthétique. Tu peux aussi laisser libre court à ton côté artistique pour la disposition…

Ensuite, tartiner le veau d’une couche épaisse de sauce préparée come suit : mixer thon, jaune d’œuf, anchois, câpres, moutarde et vinaigre balsamique avec de l’huile d’olive (à doser jusqu’à obtenir un coulis épais) puis, ajuster l’assaisonnement.

Enfin, tu peux décorer tout ça à ta guise, mais précisément en prenant cette pose :

Vitello-Tonnato-2

Voilà voilà, servir froid…

Et si tu veux pousser le vice… Tu peux manger ça avec des frites belges !!! De base, c’est plutôt une entrée, mais du coup, ça en fera un plat d’été excellent.

Show More
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.