Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique par

Live report : Sarah w Papsun au MaMA festival

vendredi 25 octobre 2013 - Commentaire : 0

Accueil » Live report : Sarah w Papsun au MaMA festival

Les 16, 17 et 18 octobre, a eu lieu un événement bien connu des professionnels de la musique : le MaMA. 3 jours consacrés au monde des musiques actuelles, avec des conférences, débats et rencontres de professionnels du monde entier.

Mais le MaMA c’est aussi 3 soirs de concerts dans le 18e arrondissement de Paris. La Cigale, la Boule Noire, le Divan du Monde, Le Bus Palladium, La Machine du Moulin Rouge, Les Trois Baudets… toutes les salles sont réquisitionnées pour accueillir une sélection crémeuse d’artistes et groupes internationaux. Une sélection de qualité puisque faite par la fine équipe du Printemps de Bourges.

Et cette année, parmi les 100 concerts programmés (oui oui, 100 concerts en 3 soirs !) On pouvait retrouver les têtes d’affiche Archive, Moriarty, Piers Faccini, Deportivo, Susheela Raman aux côtés de St. Lô, Heymoonshaker, Owlle ou encore Elyas Kahn…

Et si je vous en parle aujourd’hui, c’est surtout pour faire un retour sur la performance de mon gros coup de coeur de l’année : Sarah W Papsun.

Ils nous avaient prévenus sur les réseaux sociaux, les parisiens avaient prévu de donner un gros coup de chaud à la Boule Noire.

Capture d’e?cran 2013-10-23 a? 13.23.57

Et on pouvait imaginer que, grisés par la sortie récente et le succès de leur 1er album, ‘Péplum’, ils allaient tenir leur promesse. Ce fut chose faite !

Le show débute avec un nouvel arrangement de ‘Kids of Guerilla’, comme un appel au rassemblement, au soulèvement des foules. Une invitation à la communion, à partager ensemble un moment de transe.

Le public sent déjà qu’il va en prendre plein la poire. Le sextuor a la pêche et est prêt à en découdre. C’est parti pour 45 minutes sans pause, comme ils savent si bien le faire. Pas de temps mort entre les morceaux, un tour de force rodé sur la scène des festivals depuis 2 ans.

photo(1)

Le public devant la scène est conquis, derrière en revanche c’est un peu plus timide. Et c’est peut-être ce qui a donné un coup de mou au chanteur, Erwan Desplanques au bout de quelques titres. On a tellement envie que le public partage leur enthousiasme et les porte jusqu’au bout de la performance ! Pourtant le set est impeccable, chaque membre vogue sur la scène au milieu de la tempête qu’ils sont en train de créer. Leur math rock est électrique, énergisant et leur performance est d’une puissance incroyable.

‘Drugstore Montmartre’ carbure à plein, et un très dansant ‘Night’ s’impose dans la salle comme le point culminant de la soirée. Ça danse, ça chante, c’est gagné.

La traditionnelle conclusion avec ‘Kids of Guerilla’ vient donner le coup de grâce au public surchauffé, les poings en l’air.

photo

C’était la 3e fois que je les voyais sur scène (quand je vous dis coup de coeur…) et encore une fois je ne suis pas déçue. Je suis sortie groggy, comme suroxygénée, le palpitant au maximum et un furieuse envie de danser.

Les Sarah w Papsun seront de retour sur scène à Paris le 27 mars à la Maroquinerie et leur album physique sera dans les bacs en 2014 (en attendant vous pouvez bien sûr les retrouver sur iTunes). Alors si vous voulez voir un vrai concert généreux et qui décoiffe : SAVE THE DATE !

Pour écouter un peu de ces petits génies c’est ici .

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.