Thursday, May 19, 2022

Mon nom est personne (mais j’ai un avis sur tout) 1 Les blogueurs

Blogueur (Définition, petit Charles illustré) : Grande gueule ayant un avis sur tout et pensant pouvoir rendre distrayant une chronique sur une pièce de théatre sur la guerre d’espagne avec des gifs de chatons.

Tiens les blogueurs sont devenus des pros ?

C’est la question que je me suis posé quand j’ai vu qu’une blogueuse culinaire était embauchée par l’INPES pour parler goûter des enfants et qu’une blogueuse mode était dans le magazine féminin de ma femme pour étaler sa sélection tendance. C’est assez étonnant que des blogueurs remplacent des professionnels qui ont étudié une discipline pendant plusieurs années.

monnomestpersonne_1356635397-blogueurs

« La valeur n’attend pas le nombre des années. Et puis, ce n’est pas parce que c’est un  amateur qu’il est pas du même niveau  qu’un professionnel. Mon cousin Michel, il met toutes ses recettes sur Marmiton et il a que des 4 étoiles. C’est une star, il a même reçu des échantillons de chez Maggi. »

Doucement ! Je juge pas, je m’étonne. Je vais pas aller sur le pourquoi. Je suis pas un expert en R.O.I. Je vais faire ce que je fais de mieux, je vais donner mon avis.

mon-nom-est-personne-1973-06-g-blogueurs

Le blogueur a ceci de passionnant qu’il est passionné. Il parle avec amour, tripes, sans limite et il peut te raconter qu’il a pleuré sa meyre en écoutant le dernier Johnny Halliday. Il te mentira pas. Il est vrai.

 Il vit les choses avec extrémité dans sa discipline. Il est militant, Il est prêt à tout. Il est intransigeant. C’est comme cela que je le vois. C’est comme cela que je tente de le faire.

Donc non, il ne faut pas se prendre pour un professionnel. Il faut y aller à la modeste.

Le pro va agir rationnellement. Il va analyser froidement, mettre en place. Il y a le tueur gage et le tueur passionnel, tu piges la nuance ? Une analyse filmique, c’est pas une chronique ciné. Les deux sont intéressantes. Le blogueur peut exagérer. Il peut parler d’une seule chanson d’un album pendant 40 lignes. Il s’en fout. Il fait ce qui lui fait plaisir.

Alors ça m’emmerde, qu’on utilise le terme de blogueur professionnel (pas la marque hein) et que certains se lancent dans du publi rédactionnel parce que ça galvaude le concept même du blog. Je sais pas si c’est bien ou mal, ça m’emmerde, c’est tout.

Et puis il y a le plaisir.

Tu perds le plaisir. Il est ou le plaisir si tu n’es plus libre ? Si tu dois dire du bien, si tu dois répéter ce qu’on te dit. Si tu fais un copier / coller en mettant deux ou trois écrans et une métaphore. Quand c’est un travail, tu es payé, tu dois être pro. Parfois tu as la chance de faire ce que tu aimes. Parfois non. Alors en plus si tu fais un blog sans plaisir pour gagner deux ou trois bouts de chiffons, un ou deux euros. VRAIMENT. Je trouve ça désolant, ennuyeux. On me l’a proposé une fois ou deux. Tu crois que je vais saloper un des trucs que j’aime le plus faire pour 15 euros ? Je vais pas te faire le coup du chevalier blanc. Si on te propose et que tu as besoin de pognon et ben fait toi plaisir.  Je vais pas te balancer des cailloux. Bien sur que j’en recois des cds, bien sur qu’on a été invité à des trucs. Mais on ment pas, jamais. Et si l’album est pas bon on en parlera pas. Je pourrais encore te parler plaisir pendant des heures mais tu vas t’ennuyer et je vais me répéter en disant putain toutes les deux phrases.

je vais donc te laisser écouter le titre en dessous. Et puis j’espère que tu vas siffler un peu. Bisous

Show More

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.