Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique par

MØ, la petite bombe venue du froid

jeudi 20 février 2014 - Commentaire : 1

Accueil » MØ, la petite bombe venue du froid

Hey toi là-bas ! Oui, toi. Approche. Tu connais MØ ? Non ? Bon, assieds-toi, je vais te raconter un truc. Ouvre grand tes oreilles.

3648_676579299038993_1633747478_n

MØ c’est Karen Marie Ørsted (un jour je t’expliquerai comment on fait le Ø sur le clavier, tu verras c’est magique), une jeune danoise de 26 ans qui fait du bruit sur la toile depuis 2 ans. Et son bruit à elle c’est l’électro-pop indie (c’est elle qui le dit).

Et nous, chez AOW, on a eu la chance de la voir en showcase chez elle. Enfin chez elle, à la Maison du Danemark à Paris, quoi. Ecoute ça et je te raconte :

 

On dirait une petite fille. Une longue tresse haute, un pull col roulé noir sur lequel vient briller une petite chaine en argent, pas de maquillage. MØ arrive sur la toute petite scène installée dans une salle de la Maison du Danemark, accompagnée de ses 3 musiciens hipsters à la danoise.

Sauf qu’une fois la musique lancée, MØ ne ressemble plus DU TOUT à une petite fille (paraît pourtant que son nom de scène veut dire “vierge”. On s’est laissés berner). Elle attaque (littéralement) son set avec le titre XXX 88, qu’elle partage habituellement avec le DJ Diplo, avec une énergie incroyable. C’en est presque violent.

La voix est impeccable, posée, d’une grande justesse. Très vite, MØ entraine avec ses déhanchements particuliers, toute l’assistance dans la chaleur de son électro-pop endiablée.

Il faut dire que la musique de la demoiselle oscille entre celle de ses comparses Grimes, Lykke Li et allez, poussons le bouchon, jusqu’à Björk parfois. La rage en plus. Parce que MØ a grandi dans un milieu punk (tout en écoutant les Spice Girls), et ça se sent !

Hyperactive, elle grimpe sur les enceintes, vient effleurer le public, lance sa tresse au-dessus de sa tête, tel un fouet venu nous électriser. Et pas de doute, électrisés nous le sommes !

Waste of Time, Don’t Wanna Dance, Pilgrim, les titres s’enchainent avec une efficacité redoutable, tous parfaitement maîtrisés.

Et puis le set s’arrête. MØ a réussi à chauffer l’ambiance malgré la froideur de la salle. Et on se dit que c’était bien trop court et qu’on a hâte de la découvrir dans une vraie salle de concert parisienne ! Enfin moi en tout cas.

1374760_676111915752398_542410509_n

En attendant, l’album sort le 10 mars et s’appelle “No Mythologies To Follow“.

Allez, petit bonus track, elle a même repris Say you ‘ll be there des Spice Girls !

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.