Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Cinéma / Série / Youtube / Podcast par

La Ritournelle – l’amour n’est plus dans le pré

lundi 16 juin 2014 - Commentaire : 0

Accueil » La Ritournelle – l’amour n’est plus dans le pré

affiche_ritournelle

Isabelle Huppert et Jean-Pierre Darroussin dans un film de Marc Fitoussi qui met en scène un couple d’agriculteurs normands, voilà qui ne fait pas vraiment rêver. On aurait presque l’impression que sur l’affiche est ajouté un panneau lumineux “Réservé aux plus de 50 ans” et pourtant, du haut de mes 20ans, me voilà prise dans cette ritournelle, cette aventure parfois drôle, souvent touchante.

Brigitte a l’air de se sentir un peu oppressée par ce mari bougon et terriblement vieux jeu, alors, quand l’occasion se présente (qui est en fait un bel homme incarné par Pio Marmaï) elle invente un prétexte pour s’offrir deux jours à la capitale, le fameux lieu de tous les possibles. Pour Xavier, resté à la ferme, la situation est difficile à vivre et il décide d’aller lui aussi faire un tour à Paris pour voir de quoi il retourne exactement.

En apparence rien de bien alléchant : des couples de cinquante ans en crise on en voit toutes les semaines dans des films relativement mauvais et on en fréquente au quotidien dans nos petites vies respectives. Clairement, La Ritournelle s’affiche comme un film franchement chiant. Et pourtant, dès la première séquence qui présente nos deux personnages dans un concours agricole dans lequel Ben Hur, le taureau, remporte le premier prix, un vent de fraicheur souffle sur tout le film. Cette petite brise est surtout due à la formidable Isabelle Huppert qui sourit (oui oui) et qui fait même des blagues (Fou fou fou!).

160468_1_la-ritournelle_12632.12485

On suit donc pendant 1h30 ces deux personnages qui continuent de s’aimer malgré quelques difficultés. L’accent est particulièrement mis sur l’échappée parisienne de Brigitte durant laquelle elle semble se sentir revivre à travers des situations tour à tour drôles, ridicules ou encore douces et tendres.

Le film souffre pourtant de quelques petits défauts comme une utilisation beaucoup trop importante de la musique, ce fléau des réalisateurs qui ne sont pas sûrs que l’image suffira à transmettre une émotion. De plus, certains rapprochements entre les situations et les dialogues sont trop évidents, un peu lourdauds même : on a bien compris que le discours sur le couple bovin est en réalité celui sur nos agriculteurs. Enfin, il y a parfois quelques idées générales sur le couple qui peuvent paraître gênantes, notamment celles sur l’adultère. Le tout est finalement très classique, mais suffisamment bien mené pour convaincre.

Cependant, si le scénario est simple et efficace, il faut saluer l’incroyable effort d’innovation. Le film de couples en crise (d’autant plus dans ces âges) est une chose fréquente. Cette année nous pouvons déjà compter parmi eux Arrête ou je continue de Sophie Fillières ou encore Situation amoureuse c’est compliqué de Manu Payet. La Ritournelle s’en écarte très franchement en mettant en scène des êtres réfléchis qui ont, un instant, besoin de s’échapper. Les deux personnages principaux sont des gens simples, il n’y a pas de grand fautif, pas de cris ni de larmes, le jeu des acteurs est tout en retenue, en finesse, mais avant tout en tendresse et ça fait un bien fou.

ritournelle1

 

La Ritournelle est finalement une agréable surprise, un film français touchant, émouvant porté par le talent des deux acteurs. Sans être une révolution cinématographique ni même le film de l’année, il permet toutefois de passer un bon moment, et on sait combien ils peuvent parfois être rares sur nos écrans… Allez-y sans crainte !

 

 

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.