Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Cinéma / Série / Youtube / Podcast par

Halt And Catch Fire, hardware ou software ?

vendredi 27 juin 2014 - Commentaire : 1

Accueil » Halt And Catch Fire, hardware ou software ?

HALT AND CATCH FIRE (HCF) : An early computer command that sent the machine into a race condition, forcing all instructions to compete for superiority at once. Control of the computer could not be regained.

HALT AND CATCH FIRE (HCF) :
An early computer command that sent the machine into a race condition, forcing all instructions to compete for superiority at once.
Control of the computer could not be regained.

Halt And Catch Fire est une série de 2014 (première diffusion le 1er juin 2014 exactement), diffusée sur la chaîne AMC. C’est un drame créé par Christopher Cantwell et Christopher C. Rogers.

AMC est la chaîne qui diffuse Mad Men, The Walking Dead, Hell on Wheels ou même Breaking Bad. Mad Men s’arrêtant en 2015, Halt And Catch Fire vient se placer sur le créneau de la série réaliste avec en lieu et place du monde de la publicité et des années 50, les années 80 et le monde de l’hardware et du software.

Halt And Catch Fire est une instruction informatique inventée dans les années 60, qui permet d’accéder à des instructions de test que les développeurs ont implémentés dans leurs programmes. Dans les années 60 la mémoire des ordinateurs était sauvegardée sur bande magnétique, l’ordinateur sautait donc de ligne en ligne dans le courant de lecture et d’enregistrement. Une instruction de test permettait de faire un “saut” sur place sur ces bandes et la répétition faisait chauffer la bande et elle se mettait à fumer. D’où le catch fire.

La série se déroule dans le monde de l’informatique dans les années 80 à Dallas, Texas, dans ce que l’on appelle la Silicon Prairie . (En référence obvious à la Silicon Valley en Californie.) Et raconte comment une entreprise va mettre en place un nouveau type d’ordinateur personnel, révolutionnant le marché et balayant la suprématie d’IBM (nous sommes dans les années 80).

Trois personnages principaux se dégagent très nettement.
Joe MacMillan, joué par Lee Pace dans la série Halt And Catch Fire, 2014.

Joe MacMillan, joué par Lee Pace (Thranduil dans le Seigneur des Anneaux), est un commercial au passé torturé, et qui, à l’instar du générique, fonce vers son objectif.

Gordon Clark joué par Scoot McNairy dans la série Halt And Catch Fire, 2014.

Gordon Clark joué par Scoot McNairy, est, à priori, l’archétype même du loser/geek dépeint dans toute les fictions américaines, subissant sa vie sans oser la vivre.
Cameron Howe, joué par Mackenzie Davis dans Halt And Catch Fire, 2014.

Et enfin Cameron Howe jouée par Mackenzie Davis. On la dirait tout droit sortie d’un manga de Masamune Shirow (Appleseed, Ghost in the Shell) ou même du artbook du jeu vidéo d’aventure Policenauts (1994 par Hideo Kojima), pour son look très élancé, pantalon taille haute, cheveux court sans tomber dans le cliché/fantasme de la fille tout droit sorti des 80’s, bien au contraire.

Les personnages secondaires sont également très bons et très prometteurs. Mention spéciale pour Donna Clark, femme de Gordon, jouée par Kerry Bishé (personnage principal dans la dernière saison de Scrubs), présentant une ambition cachée qui va bien au delà de ce qu’elle montre.

Et c’est en cela que la série à un potentiel énorme. On ne montre pas les années 80 comme un monde flashy et fluo, plein d’espoir, comme on essaye souvent de nous le montrer. Nous ne sommes pas dans le fantasme du “c’était mieux avant”.

En plus on retrouve bien cette scission qu’il existe dans le monde de l’informatique entre hardware (matériel informatique) et software (logiciel informatique) mais avec cette interdépendance des deux et ce liant qu’est le BIOS (micro-logiciel de lancement primaire de l’ordinateur).

La réalisation est très soignée, discrète, au service de la narration. Un léger filtre est apposé, mais rien de plus. Finalement, tout cela parait crédible et on ne se dit pas qu’il y a comme un anachronisme, ou même un véritable décalage. La série pourrait se passer aujourd’hui ou dans un monde SF à la Matrix, il n’y aurait pas de problème.

Quelques petits bémols sur certaines scènes un poil grandiloquentes qui essayent d’amener artificiellement du rythme. Des arcs narratifs se profilent et si ils sont mal amenés, vont sombrer dans la facilité, mais j’espère me tromper.

Au moment d’écrire ces lignes, la série en est à son troisième épisode. Les personnages qui au début ont été présentés de manière très stéréotypée et cliché, commencent à prendre de l’envergure et de l’ampleur. Et les backgrounds de chacun se dessinent.

Halt And Catch Fire est une série crée par Christopher Cantwell et Christopher C. Rogers.

Le générique est au top, rapide, simple, et présente de façon visuelle l’allumage d’un PC. Avec, je pense, une référence à HAL 9000, l’ordinateur dans 2001, l’Odyssée de l’espace (1968) de Kubrick.

Pour la petite histoire Halt And Catch Fire a d’abord été diffusée sur le Tumblr de la chaîne avant d’être passée à l’antenne sur AMC.

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.