Tuesday, September 21, 2021

Rock en Seine 2014 / Pluie, claques et rock and roll #1

L’équipe est allé à au festival Rock en Seine 2014. Emy et charles ont été les reporters du blog

Vendredi :

Boulot oblige, l’arrivée fut tardive sur le parc de St Cloud pour Rock en Seine 2014.

Un accueil chaleureux sur le joli stand champêtre de Martini, un verre de Martini Royale (avec du Prosecco et tout et tout… hips… à consommer avec l’ami modération, bien sûr), Blondie qui entonne non loin ses grands classiques et me voilà rapidement dans l’ambiance du festival.

Le temps de prendre un peu la température, traverser le site jusqu’à la grande scène, et j’arrive pour la seconde moitié du live de folie de The Hives. Les Suédois sont électriques et déversent sur le public envoûté un rock diabolique, dominé en décor de scène par un marionnettiste quelque peu angoissant mais ô combien Rock’n’Roll. Du vrai beau Rock en Seine comme on l’aime. Howlin’ Pelle Almqvist (le chanteur, donc), harangue la foule et lui ordonne, à grands coups de “shut up”, de s’asseoir et bondir à son signal. Les 20 minutes suivantes s’enchaineront sur un rythme effréné, The Hives étant sûrement pour ceux qui ne les avaient jamais vus en concert, une des meilleures surprises de ce 1er jour.


The Hives au festival Rock en Seine 2014

L’enchaînement avec les excentriques Die Antword ne fait pas retomber la pression. Un public d’initiés, déchaîné, se déhanche devant une scène finalement plus festive que l’univers étrange et dérangeant auquel nous habitue le groupe dans ses clips. Les moins aguerris arpentent les allées de stands afin de reprendre des forces avant le point culminant de cette première journée.

Die Antwoord-©Nicolas Joubard-3865

23h. Devant la grande scène semble s’être entassée toute la population du festival, à la fois impatiente et déjà bien échauffée par les concerts de l’après-midi et la soirée.

Les Arctic Monkeys entrent sur scène sous les cris fanatiques de milliers de festivaliers. Frisson. Le groupe entame directement avec le suave “Do I wanna Know ?”, comme une promesse d’amour pendant l’heure à venir. Le set est réglé comme un métronome, les tubes s’enchaînent pour le plus grand plaisir de la foule, qui chante et danse frénétiquement.

Chaque entame de chanson est ponctuée de cris d’approbation, les Artic sont décidément un groupe bien ancré dans le coeur des Français. 1h15 de morceaux cultes qui se termine en apothéose avec le rappel. Le dernier titre “Snap out of it” passe crème et un “R U Mine” déchaîné et prolongé après un faux départ du groupe finissent d’achever le public.

Une clôture ardente, qui laisse un sentiment de satisfaction intense, un public repu après 1h d’orgasme musical avec son groupe fétiche.

On regrettera quelque peu le côté un peu lisse de la prestation, sans doute le reflet du professionnalisme d’un groupe rompu à la scène, mais qui occulte ce petit grain de folie qui transforme un set parfait en concert magique.

Jour 1 : done. Merci Rock en Seine. La suite c’est la.

fille

 

Show More
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.