Tuesday, November 30, 2021

L’index dans l’encrier #nsfw

baisers-Lesbian-Kiss-MAIN

C’est au creux de sa nuque, mon céleste encrier, que je trempe l’index  pour commencer l’histoire.

C’est à la ligne de son cou que j’accoutume mes narines et me laisse griser par son parfum subtil, quand allongée sur le ventre elle m’ offre sa face cachée et qu’à cheval sur ses cuisses, d’une humeur cavalière j’entreprends l’invasion du vaste territoire.
C’est sous la caresse de mes cheveux défaits, légère comme un soupir d’Eole, que son corps étendu s’impatiente, que l’épiderme déjà se hérisse  réclamant la tiédeur de ma paume pour calmer son trouble. C’est avec une infinie lenteur  que mes mains sagement soulignent ses contours. C’est délicatement qu’elles effleurent sa peau, y capturent sa douceur, épousent tendrement ses hanches quand sur elle je me penche et du bout de la langue, trace aux reliefs de son dos nu, des rivières affleurantes dont le cours invariablement afflue aux creux de ses reins.

Quand enfin je parviens  aux abords de ses fesses et m’apprête à y laisser folâtrer sans crainte mes polissons baisers, je sens son corps se tordre, et hâter sans remords ma douce récréation quand dans un mouvement brusque ma belle se retourne m’offrant comme horizon la canopée gemmée de son îlot trésor.
Là mes lèvres complotent et mettent au supplice son ventre qui se soustrait à leur démonstration et conduit ma belle exaspérée par tant de décence à presser d’une main ferme ma tête à l’Eden de son corps  où ma langue flâneuse et ravie va s’égarer avec délice au velouté de ses lèvres pulpeuses… et c’est au creux de son sexe, le divin encrier, que je trempe l’index pour terminer l’histoire.

Show More
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.