Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Cinéma / Série / Youtube / Podcast par

Barry Pepper : le plus grand acteur américain du monde tout entier

lundi 9 février 2015 - Commentaire : 0

Accueil » Barry Pepper : le plus grand acteur américain du monde tout entier

Barry Pepper

Il est possible que ce titre soit un tantinet excessif, mais que voulez vous, quand un grand acteur n’est pas assez aimé/vu/adulé ça me fout un peu en rogne.

Notre monomaniaquerie (2000 points au Scrabble) ambiante nous fait passer à côté de grands acteurs sans qu’on le veuille vraiment. Ne passons plus à côté de Barry Pepper !

Il y a trois ans, le monde s’est pris d’engouement pour l’énorme Joachim Phoenix, mais déjà presque trop tard. Il y a deux ans, on découvrait la gueule et les abdos de Ryan Gosling alors qu’il avait déjà tout prouvé dans Danny Balint en 2001. L’année dernière nous nous sommes enfin rendu compte que Matthew McConaughey et son nom imprononçable pouvait faire chialer le plus endurci des Rednecks. Alors soyons un peu à la pointe et souhaitons bienvenue à la prochaine vedette américaine : Barry Pepper.

Il est canadien, il a 44 ans, il s’appelle Barry et c’est un acteur qui remue les tripes. Plus jeune déjà, même dans de petits rôles, que ce soit dans Titanic, Il faut sauver le soldat Ryan ou La ligne verte, il crève l’écran avec sa gueule taillée en lame de couteau et son jeu, juste, à chaque instant.

nedpepper

Mais c’est dans l’excellent 25e heure de Spike Lee, que son art est au sommet. Aux côtés de feu Philip Seymour Hoffman et Edward Norton, il amène à son personnage égoïste, une humanité folle.

Le grand Tommy Lee Jones l’a choisi par la suite pour lui donner la réplique dans son premier film en tant que réalisateur. Clint Eastwood fait de même et le choisit pour jouer dans Mémoires de nos pères. C’est vous dire si ce n’est pas un acteur à l’ancienne, un mec qui, même la gueule dans la poussière ou entouré de centaines de figurants, ressort à l’image pour transfigurer ses rôles.

Je pourrais vous en dire encore tellement, mais le mieux pour vous maintenant est de vous jeter sur sa filmographie et surtout ensemble, prions, prions le grand Dieu Hollywood pour lui donner un rôle à sa hauteur afin que l’année prochaine, je puisse vous dire : « Hey, je vous l’avais bien dit non ?! »

PS: Je reviens du futur et après l’année Barry Pepper en 2015, l’année 2016 sera celle de Ben Foster !

 

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.