Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Chroniques à brac par

Je suis béné / HIP OPsession 2015

vendredi 13 février 2015 - Commentaire : 0

Accueil » Je suis béné / HIP OPsession 2015

HIP OPsession
Logo HIP OPsession

Quand ma sœur m’a proposé de devenir bénévole chez Pick Up Production, l’association nantaise qui s’occupe d’HIP OPsession, je dois dire qu’avec ma mauvaise volonté naturelle, comme souvent, j’ai gueulé. Prétextant, que “oui, mais le monde associatif, c’est d’la merde, et tout”.

En fait, comme souvent, je suis un con, et je me suis trompé.

Du coup voilà, où on attends depuis une dizaine de minute avec ma sœur pour être accueillis pour participer à la battle du onzième festival de hip-hop : HIP OPsession.

LUOn arrive donc au Lieu Unique, on est direct dans le bain. Du monde partout, qui attend déjà que les portes s’ouvrent pour le début de la battle. Ce qui est assez génial, et ce qui sera d’ailleurs l’un des maîtres mots de la soirée, c’est la mixité des personnes présentent au LU. Du plus petit au plus grand, de la couleur que tu veux, du sexe que tu veux aussi. On s’en fout, on se rassemble autours d’un truc cool qui nous passionne, nous touche, nous intrigue.

Un gros poil cliché, mais franchement c’est vrai.

Nantes - Lieu Unique

Petit brief avec les bénévoles, rien de bien compliqué. Un peu peur en ayant en tête les photos de la soirée de la veille où l’on voyait la salle archi-blindée. Est-ce que ça va être le rush de notre vie ou pas ? (Ma sœur et moi on a beaucoup bossé en restauration, alors on est chauds comme la braise.)

Ce qui est cool, c’est qu’il a des écrans partout, aux quatre coins de la salle qui retransmettent en direct les battles.

Voici une vidéo.

Battle - HIP OPsessionVoici le camion en backstage qui retransmet les battles. Ce qui est chouette, c’est que Pick Up travaille main dans la main avec des malvoyants et des malentendants, les incluant dans leurs réflexions pour HIP OPsession, et ce tout le long de la mise en place du festival, pour le rendre le plus accessible possible.

Dans ce sens, un interprète est projeté sur les écrans pour que les personnes ayant un handicap puissent profiter dans les meilleures conditions du festival.

La soirée, avance, la salle se remplit, et les battles commencent. Bon j’y connais absolument rien. Mais whaou, comme ça envoie. C’était la première fois que je voyais ça, c’est trop impressionnant. Ces mecs, ces sportifs, sont hallucinants. (Petit bémol à mon sens sur le manque de représentation féminine, et sur le fait que, posant la question, on nous explique que les filles ne peuvent pas forcément faire les mêmes choses que les garçons.)

Battle - HIP OPsession - Nantes

J’ai trop kiffé aussi le MC et les DJs envoyant du fat tout le long de la soirée. T’as un peu l’impression d’être dans un film américain (ouais ouais, je suis un newbee).

Sinon, un béné mange bien, et un béné est très sympa. Accueillant, il t’intègre direct, fait des blagues et même  des chorégraphies.

Nourriture - HIP OPsession
Tavu mon côté Instragram.

Un béné, of course ça boit de la bière aussi. (J’ai appris un nouveau mot du coup : le catering, l’endroit où la bouffe est servie au personnel et aux artistes.)

Bière - HIP OPsession

 

Le CLACK, les gens cools en charge de la comm’ sociale de HIP OPsession ont eu la très bonne idée de mettre en place ce qu’ils ont appelés un FOTOKAL. Une putain de bonne idée même.

UNITY - CLACK - HIP OPsession
Photo by CLACK pour HIP OPsession.

Après, tout ça, les battles, servir quelques bières (on était loin du rush annoncé, les danseurs faisant hyper gaffes à ce qu’ils consomment, assez peu de bières vendues), il y avait une after au-dessus du LU.

Et là, c’était l’un des DJ, Ollie Teeba de The Herbaliser ! Trop de la balle. Bon, on faisait pas trop les malins avec la frangine, puisque c’était une after pour les gens de l’organisation ainsi que … les danseurs. Mais bon, est-ce que j’ai dit qu’on avait bu de la bière ?

Cette soirée fut une soirée de pleine de premières fois et franchement je ne regrette pas. Si vous vous tâtez à intégrer une association, foncez. C’est génial, vous rencontrez plein de gens différents, et vous faites des choses différentes, ça fait sortir de sa zone de confort.

Bref, je suis béné dans une asso.

Pick Up
Hip OPsession

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.