Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Cinéma / Série / Youtube / Podcast par

L’ordonnance de la semaine : films de la vraie vie

mardi 24 février 2015 - Commentaire : 0

Accueil » L’ordonnance de la semaine : films de la vraie vie

Young Yakuza

 

Toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existé ne serait pas une pure coïncidence.

Posologie : 1 à 2 films par soir, plus si insomnie.

–        «  A Very British Gangster » de Donald MacIntyre nous raconte la vie de Dominic Noonan. Figure du crime de Manchester. 37 ans dont 22 ans en prison. Frère tueur à gage.  Homo et ultra violent. Suivre ce paradoxe ambulant est un véritable délice.

–         « Young Yakuza » de Jean Pierre Limosin nous fait entrer dans le monde ultra fermé des Yakuzas, sans champagne ni paillettes mais dans la plus pure tradition japonaise. Ici des rêves mais pas de gloire et la misère au bout du chemin.

–         « Au bord du monde » de Claus Drexel va à la rencontre de sans-abri dans Paris, la nuit. Des images magnifiques et des sans-abri debouts. Pour une fois impossible de détourner le regard.

 

au-bord-du-monde

 

–        « Génération Iron » de Vlad Yudin suit les hommes les plus costauds du monde. Le concours de Monsieur Univers ouvre la gloire et parfois même la gouvernance de la Californie, mais il est surtout abnégation, travail et sueur. Mickey Rourke prête sa voix caverneuse à ce doc léché.

–         « Grizzly Man » de Werner Herzog nous parle de ce grand malade qu’était Timothy Treadwell aka Grizzly Man. Homme des bois nouvelle génération, il a passé sa vie à suivre, défendre et même vivre comme un Grizzly. En remerciement, il s’est fait dévorer lors d’une expédition d’observation. Ça lui vaudrait presque un Darwin Award.

–         « The Imposter » de Bart Layton : c’est beau, c’est flippant, c’est Frédéric Bourdin qui va se faire passer pour un enfant disparu de treize ans. Il est français, il a 24 ans, il est brun et pourtant il va devenir un Texan de 16 ans aux cheveux blonds. I’m a creep, i’m a weirdo.

–         « Cannibal Hollocaust » de Ruggero Deodato n’est pas pas un documentaire mais la légende a longtemps voulu que ce soit à partir de rushs retrouvés en forêt amazonienne que le film a été monté.

 

 

 

 

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.