Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Cinéma / Série / Youtube / Podcast par

The Voices : N’écoutez jamais votre chat!

lundi 9 mars 2015 - Commentaire : 1

Accueil » The Voices : N’écoutez jamais votre chat!

Marjana Satrapi, désormais célèbre dans le monde entier pour Persepolis (la BD puis le film) revient cette fois avec une proposition radicalement différente. L’aspect autobiographique est désormais mis de côté pour répondre au mieux à ce projet américain.

ob_ef2353_image014

Jerry est un jeune trentenaire qui travaille dans une société de robinetterie où il est chargé de l’emballage et de l’expédition des produits. Célibataire, il n’a pour seuls compagnons que Bosco, son gros chien et Mr Moustache, son chat à qui il parle en permanence. Qu’il leur parle d’accord, mais le film prend un tout autre intérêt quand les animaux lui répondent…
Dans son monde quelque peu édulcoré, il rencontre Fiona, une fille de la compta, avec qui il imagine immédiatement une histoire d’amour. Seulement, Fiona ne l’entend pas comme ça, et par une nuit pluvieuse, alors qu’il l’emmène finir la soirée dans un restaurant hors de la ville, tout dérape…

thevoices0002

La force du film réside presque entièrement dans son personnage principal incarné par Ryan Reynolds (belle gueule d’Hollywood habitué aux films de super-héros). Comme le dit précisément la réalisatrice, il y a quelque chose de très inquiétant dans ses yeux et pourtant, dès qu’il sourit, on lui donnerait le bon dieu sans confession. Et quoi de mieux que cette double-facette pour un psychotique ?
Si le film peut se lire seulement comme une comédie horrifique, il est aussi une réflexion sur la place d’un psychotique dans la société, sur ce qu’il se passe dans sa tête (on comprend très vite que les paroles du chien et du chat ne sont que le produit de son imagination) mais aussi sur le rôle du médicament et de la psychiatrie dans son développement personnel. Puis, derrière tout ça, la véritable volonté de se sentir vivant, même si ça doit passer par l’assouvissement de pulsions de mort, dans une société trop parfaite.

the-voices-2

Le chien et le chat incarnant chacun le bien et le mal se font alors porte-parole d’une pensée qui déconne, d’un homme qui a perdu pied et qui refuse de se soigner, préférant très largement le monde rose qu’il imagine au monde réel, menaçant et terrifiant qui l’agresse lorsqu’il prend ses médicaments.

The Voices manque peut-être parfois de subtilité, d’ambigüité ce qui ne le hissera pas dans les célèbres top10 de fin d’année. Néanmoins, c’est un excellent divertissement, parfaitement réalisé, avec un jeu d’acteur formidable!

voices4-the-voices

The Voices est avant tout un bijou d’absurde! Il est assurément drôle, parfois un peu flippant, très clairement inclassable, et rien que pour ça, on le recommande franchement! A défaut de tomber amoureux de Ryan Reynolds, on tombe sous le charme de ses animaux et de leurs éternelles joutes verbales. Enfin, on meurt d’envie de faire des câlins à Mr Moustache même si c’est un putain de chat qui passe tout le film à se lécher le cul et à te regarder avec un air de “Va bien te faire foutre”. Mais on l’aime déjà d’amouuur!

Sortie le 11 mars prochain, le ne loupez pas!

 

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    1