Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Foodinge par

Le capitaine est parti déjeuner // Schtroumpf Haribo

samedi 28 mars 2015 - Commentaire : 0

Accueil » Le capitaine est parti déjeuner // Schtroumpf Haribo

Les Schtroumpfs Haribo ont peut-être ressemblé aux lutins de Peyo au début mais les moules sont sacrément usés…
Schtroumf Haribo
Nonobstant la couleur du couvre chef, difficile de distinguer le schtroumpf à lunettes du schtroumpf grognon. Le grand schtroumpf a perdu sa barbe dans l’affaire, c’est pourtant elle qui, plus encore que son bonnet rouge, le distingue des autres schtroumpfs et du Commandant Cousteau. Quant à la schtroumpfette, ses formes émoustillantes ont fondu dans une masse globale peu attirante.

Mais finalement tout çà n’est que prétexte, car une fois enfournés, par poignées de 3, schtroumpf, grand shtroumpf et schtroumpfette se mélange dans une grande partouze qui n’a d’autre finalité que de satisfaire notre appétit irraisonné de sucre.

schtroumf haribo

Moi, c’est la version pik que je préfère. Le sucre acidulé contrastant avec la mollesse un peu fade du bonbon originel ajoute une couche de plaisir immature à la dégustation. Et peu importe si la confiserie anesthésie ensuite mon palais au point de rendre toute dégustation de thé ou de café impossible dans l’heure qui suit…c’est comme une drogue.

Cà me rappelle un épisode de l’Amour du Risque (comme quoi, on est bien peu de choses), dans lequel Toto le bichon devenait accro à une nouvelle pâtée. Non seulement il n’en voulait plus d’autres mais il en voulait tout le temps. Nos amis font un pince-fesse entre voisins et ce con de Max (le chauffeur, majordome) sort une boite de pâtée que les invités prennent pour du foie gras, ou du pâté Henaff…ils commencent à en manger et ils se battent pour finir la boite. Et donc, tu l’auras compris, la pâtée contenait une drogue qui créait une addiction….comme le sucre sur les schtroumpfs.

Ou pas. Mais tu admettras que c’est vachement rusé d’utiliser un épisode de l’Amour du risque comme analogie avec la vraie vie. çà montre que la culture populaire se nourrit de tout et qu’il ne faut donc pas trop s’offusquer si les enfants préfèrent Joséphine Ange Gardien à Des racines et des ailes.

Et si tu es un adepte du binge watching, je te signale que tous les épisodes de l’amour du risque sont en vision intégrale sur Youtube. Je suis pas allé jusqu’à rechercher l’épisode susmentionné, mais si tu le retrouves, je t’offre un paquet de schtroumpfs de ton choix (avec ou sans sucre).

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.