Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique par

Brother Dege: “One of the EX-best kept secrets in the Deep South”

jeudi 4 juin 2015 - Commentaire : 0

Accueil » Brother Dege: “One of the EX-best kept secrets in the Deep South”

Brother Dege est un chanteur américain que je découvre grâce à Will Argunas. Il se trouve que le dessinateur le cite dans sa playlist du moment, à côté de Mars Red Sky, 7 Weeks ou The Midnight Ghost Train. Bref, j’ai réalisé que nous avions des goûts musicaux voisins et je me suis donc empressé d’aller découvrir le son de Brother Dege.

C’est de la folk à chemise à carreaux, le mec qui rentre chez lui après une journée à garder les vaches, qui prend sa gratte et chante des chansons populaires toutes simples, pour passer le temps et faire mouiller bobonne. Si ça se trouve je passe pour le blaireau qui a découvert un truc que tout le monde connait déjà, ce qui ne serait qu’à moitié étonnant vu que c’est à Brother Dege qu’on doit une partie de la BO de Django Unchained, le dernier Tarantino. C’est à ce moment que Bro a arrêté d’être l’un des meilleurs secrets cachés du Sud profond. Il ne remplit pas encore les stades mais forcément, être sur une BOF de QT, ça donne un peu plus de visibilité!

Je te mets le clip. C’est un vrai faux live improvisé dans une chambre de motel avec les gens du cru. Routiers à casquette, vétérans tatoués, shampouineuses maquillées comme des voitures volées. Bref, le genre de concentré d’Amérique populaire qu’on trouve dans les nouvelles de Raymond Carver et les films de Michael Cimino. L’idée est marrante et quand tu verras le deuxième morceau que je t’ai déniché, tu comprendras que c’est pas si chiqué que ça.

Donc voilà, le mec est tout seul avec sa guitare et son micro et il t’envoie des riff de killer et une musique avec un groove de malade mental. Un peu comme Ben Harper au début (genre sur God Fearing Man ou Excuse Me Mr). C’était en tout cas vrai sur son premier album, Folk Song of the American Longhair (2009) et le deuxième, How To Kill a Horse (2013)

Dans son troisième album Scorched Earth Police (2014), Brother Dege s’entoure un peu, histoire de donner plus de profondeur à sa musique. C’est aussi le chemin que Ben Harper a suivi. Sauf que la musique de Ben a perdu en originalité et en authenticité ce qu’elle gagnait en pêche (surtout à partir de Burn to shine). Pour le moment, ce n’est pas le cas avec Brother Dege, même si la musique prend une autre tournure avec une section rythmique. Ce troisième effort est en fait une compil avec des morceaux originaux, des cover (dont une du Supernaut de Black Sab, assez déroutante), des démos et trois live captés. Un ensemble généreux de 19 titres!

Allez, je te mets une autre vidéo sympa où Brother improvise dans un parking en utilisant une pédale loop pour faire un fond sonore. Tu sais, comme les Australiens de King of the North dont je t’avais parlé il y a quelques semaines.

Malheureusement, la tournée européenne 2015 touche à sa fin et on est pas prêts de revoir Brother Dege chez nous.

Brother Dege est aussi sur Soundcloud et Deezer (le premier album).
Enfin, tu as sa page Facebook: ici
Et son blog: http://brotherdege.blogspot.fr/

brother dege

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.