Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Chroniques à brac par

Le rock indé expliqué en gif

samedi 5 mars 2016 - Commentaire : 1

Accueil » Le rock indé expliqué en gif

Le rock indé est un mouvement apparu dans les années 70 avec le mouvement punk.

Le rock indé c’est tout simplement la liberté de produire du son, de dire ce qu’on veut mais aussi de contrôler toute la distribution. C’est lié à la tendance DIY aka Do it yourself. Je te parle pas de ta voisine blogueuse qui met des tutos de plaid sur pinterest. Je te parle de ce mouvement qui voulait contrôler tout le processus de création en étant à l’inverse de l‘ordre social (cf histoire du punk).

punk rock indé

Tu enregistrais dans le garage de ta mère (d’ou le terme de rock garage CQFD), tu mettais ca sur vinyle ou K7. Michel dessinait l’affiche, tu allais jouer dans des bars à bord d’une fuego et ensuite tu refourgais un badge et ton son à la sortie de la salle une bière à la main. Si tu avais de la chance, tu signais pour un tout petit label géré par André, un pote de ton père qui avait été en Inde et à Woodstock. Tu en vivais pas mais tu t’en foutais parce que c’est ça le rock’n’roll. Puis tu vieillissais, tu devenais prof de musique et tu faisais chanter du Sardou à des gamines.

prof musique

Le terme rock indé a ensuite évolué. On a ouvert la définition à des groupes dont la musique dépassait les standards radio : une chanson de 6 minutes avec une intro longue comme ma..très longue , pas tres accessible à la première écoute (ex un morceau de tool ou de NIN, ca s’apprécie pas en deux minutes après la météo ).

NIN GIF

Mondialisation aidant, des groupes indé ont eu un énorme succès et ont rejoint des majors ou on tout simplement agrandi le label. Pour organiser une tournée mondiale ou la diffusion de ton skeud au Luxembourg, il faut une structure qui dépasse la Fuego. C’est ainsi que des groupes ont changé. Je peux ainsi te citer Noir Désir qui a ainsi signé chez Universal. Est ce que ces groupes sont restés indé ? La prod a changé, la structure a changé mais pas le son et le message. Pour moi ils ne le sont plus. Est ce que c’est bien ou pas bien ? Si la musique est bonne, who cares ? Rage against The machine était chez une major et pourtant ils ont toujours fait ce qu’ils ont voulu. On arrive donc à un hybride mais pour moi si tu es sur une major ou un gros label tu n’es pas indé. L’indé n’est pas un jugement de valeur, c’est juste une façon de faire et elle ne mesure en aucun cas la qualité musicale d’un artiste.

judge me

Aujourd’hui, Internet, l’informatique et les plateformes musicales ont redéfinies la musique indé. Un gamin dans sa chambre peut devenir une figure musicale si il est bon (madeon). Tu peux produire ton album avec le crowdfunding. Tu peux le faire tout seul avec un peu de matos avec bandcamp ou deezer. Tu peux le promouvoir et le distribuer sans bouger de ta chaise. Le DIY revient.

rock DIY

Des petits labels naissent chaque jour. L’indépendant revient en force. C’est une bonne nouvelle pour la diversite musicale. Bon j’ai un peu de mal avec le crowdfunding musical qui est pour moi une mauvaise solution t’obligeant à gratter ta famille alors que d’autres solutions existent (wait for it les concerts).

Je vais finir avec cette phrase du maître Dave Grohl en ouverture :

rock indé

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.