Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Cinéma / Série / Youtube / Podcast par

Rétro Ciné : Re-Animator la trilogie de Stuart Gordon & Bryan Yuzna Lovecraft modernisé pour le meilleur…

mardi 22 mars 2016 - Commentaire : 0

Accueil » Rétro Ciné : Re-Animator la trilogie de Stuart Gordon & Bryan Yuzna Lovecraft modernisé pour le meilleur…

hdmovielogo-1249

Comment parler de cinéma Fantastique sans évoquer la célèbre trilogie instiguée par le duo Stuart Gordon et Brian Yuzna. D’ailleurs l’œuvre commune de ces deux grandes figures du genre sera traité en même temps tant leur travail est au final marqué de l’emprunte de l’un et de l’autre. Inspirée de la nouvelle “Herbert West réanimateur” du génie de la littérature fantastique le plus complexe et allumé du siècle dernier, j’ai nommé “Howard Philip Lovecraft”… Gordon réactualise la nouvelle et lui donne un bon zeste d’humour noir et Grand Guignolesque qui va faire rentrer Re-Animator dans la légende du fantastique de cette fin de siècle.

Re-Animator-poster

Re-animator réalisé en 1985 par le génial Stuart Gordon (Dolls, From Beyond, Edmond) et produit par le non moins célèbre Brian Yuzna (Return of the living dead 3, society) raconte l’histoire Herbert West (Jeffrey Combs), un étudiant en médecine, arrive dans l’université d’Arkham, dans le Massachusetts, où il suit les cours du professeur Carl Hill sur la physionomie et le fonctionnement du cerveau.

Très vite, les deux hommes s’opposent car West prétend pouvoir vaincre la mort. Dans la cave transformée en laboratoire de Dan Cain, un autre étudiant, West met au point une étrange mixture qui, selon lui, permettrait de réanimer les morts. Le chat de Dan est ainsi ramené à la vie… Re-Animator quoi qu’en dise certains est un des films majeurs du cinéma fantastique des 80’s et nous offre un des premiers vrais moment gore du cinéma rejoignant directement le genre “Grand Guignol”. Certes Ayant lut la nouvelle d’origine du grand Lovecraft je ne peux que constater qu’une fois de plus Gordon survole le sujet et donne une version pas si fidèle que ça de l’originale. Mais il donne à son film une dimension délirante et outrancière qui renouvela le genre tout comme le retour des morts vivants le fit à la même époque.

Du suspense, du gore et une bonne dose d’humour noir sont les ingrédients qui firent entrer son réalisateur au panthéon des grands du fantastique. Mais Re Animator c’est aussi la découverte d’un interprète génial. Jeffrey Combs qui marquera le cinéma fantastique de son jeu alternant la finesse et la caricature avec un brio déconcertant qui a marqué le cinéma fantastique. Mais malheureusement cet acteur de choix et trop souvent cantonné à ce genre et à ses rôles, tout comme le grand Brad Dourif d’ailleurs.

rea1galerie6Re-animatorRe-animator_1

…………………………………………………………………………………………………

bride-of-re-animator-5311bf063d49a

Et c’est en 1990 que Yuzna décide de donner une séquelle aux aventures morbide du Dr West. 5 ans se sont écoulés depuis les terribles évènements qui ont secoué la petite ville d’Arkham: des morts, ramenés à la vie par un étrange sérum avaient massacré le personnel de l’hôpital. Le docteur Herbert West, inventeur de ce sérum, s’est réfugié dans un pays d’Amérique du Sud, où la guerre fait rage : les circonstances sont idéales pour tester le nouveau sérum de vie qu’il a mis au point… Mais rapidement West va commencer à élaborer une fiancée idéale pour son assistant ! (C’est d’ailleurs l’un des attraits principaux du film qui tient en les créatures fantastique du génial maquilleur d’origine Japonaise George Tani aka “Sreaming Mad George”). La fiancé en titre est impressionnante est est interprétée par l’actrice (Kathleen Kinmont). Légèrement moins bon que le premier, Bride of the Re-animator (hommage au second Frankenstein de James Whale) nous offre tout de même des passages inoubliables et une bonne dose d’humour noir. La réalisation y est correcte mais loin d’être aussi bonne que celle du premier qui était certes assez minimaliste mais le truc y est et le film fonctionne. Mais Yuzna y conserve l’humour d’origine du premier opus.

1500849-vlcsnap_2558449

BRIDE OF RE-ANIMATOR, Jeffrey Combs, 1990, (c) 50th Street Films

rea26bride-of-re-animator

……………………………………………………………………………………………………

Beyond_Re_Animator-Caratula

Il faudra attendre presque 13 longues années pour que Brian Yuzna donne une seconde séquelle aux expériences du Dr West (Combs), mais cette fois çi dans un environnement totalement différent car suite à un malencontreux accident où il fût impliqué 13 ans auparavant, West est interné dans une prison de haute sécurité où il est censé finir ses jours. Mais il va vite trouver le moyen de poursuivre ses expériences grâce à l’aide du jeune médecin de la prison. Et c’est ainsi que West et son nouveau comparse vont mettre la prison à feu et à sang. Dans cet épisode Yuzna nous offre un festival de tripaille et de passage délirants comme ce taulard camé à l’os interprété par l’acteur espagnol Santiago Ségura (Torrente 1,2,3 & 4, El Dia de la Bestia) s’injecte le sérum du Dr West dans les veine et devient un gros steak haché vivant réclamant encore de la dope, ou encore un astucieux et désopilant passage où un rat est confronté dans un combat à mort avec un pénis sectionné revenu à la vie. Personnellement Yuzna marque ici le meilleur opus de la série avec le premier, et le fait que le film ait été tourné entièrement en Espagne n’y est pas pour rien. Yuzna s’est depuis des années expatrié à Barcelone où il a monté la Fantastic Factory dans le but de promouvoir le cinéma fantastique en Europe et de fuir un pays ou la censure ne le laisse pas aller au bout de ses délires. De plus l’Espagne est depuis une vingtaine d’année un grand du ciné fantastique mondiale. Une bonne réalisation bien meilleure que celle du précédent épisode, puis une équipe technique vraiment excellente font de ce film une véritable réussite qui retrouve l’humour corrosif du premier opus.

Beyond_Re_Animator betond-reanimator_gallery_a Beyond-Re-Animator-Simon-Andreu-warden beyond11

………………………………………………………………………………………………

Une nouvelle trilogie de Re-animator fut longtemps en projet mais est à présent plongé dans l’enfer du développement hell. En attendant Voici l’affiche teaser de ce possible House of Re-Animator.

house_of_re_animator_by_chemicalmarcel

Un projet de deux séquelles réalisées par Gordon qui serait de retour vers la franchise est fortement envisagé depuis des années. Dans le quatrième opus c’est carrément le gouvernement qui retrouvera West et lui proposera suite au soudain décès du président (William H Macy) de le réanimer. Bien entendu le président sera quelque peu différent qu’auparavant, quoi que… Et c’est l’équipe originale qui rempile car West (Combs) sera à nouveau secondé par Dan Cain (Bruce Abbott) et que Stuart Gordon se retrouvera derrière la caméra. L’acteur grand standing William H Macy (Fargo, Shameless US), grand ami de Gordon a déjà signé afin de participer à ce nouveau forfait. Mais malheureusement cette critique de l’ère présidentielle Bush/Chenney a pris trop de temps a se faire et Jeffrey Combs a refusé d’y participer prétextant qu’au moment de sa sortie elle ne serait plus d’actualité au moment de sa sortie et en effet il l’est à présent. Mais bon qui sait un de ces quatres on aura enfin droit a ce quatrième opus corrosif et à ce cinquième qui raconterait le contrôle du monde par West au moyen d’armées de ressuscités.

En gros j’espère que ce sujet très Ré-animé vous aura donné envie de vous retaper la trilogie !

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, ls,, ls,, tk,, ls,, ls,, tk,, ls,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, pv,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, pv,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, ls,, tk,, ls,, ls,, ls,, tk,, tk,, ls,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, ls,, tk,, ls,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, ls,, ls,, ls,, tk,, ls,, ls,, tk,, ls,, ls,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, ls,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, ls,, ls,, tk,, ls,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, ls,, ls,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, ls,, ls,, tk,, ls,, pv,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, ls,, ls,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, ls,, ls,, tk,, tk,, pv,, ls,, ls,, ls,, tk,, tk,, tk,, ls,, ls,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, ls,, ls,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, tk,, ls,, tk,, 209b9c56316898dd01cfb475cbbfa5ce1