Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique par

Me and the devil, le debut album de Texas Chainsaw Dust Lovers

mercredi 30 mars 2016 - Commentaire : 0

Accueil » Me and the devil, le debut album de Texas Chainsaw Dust Lovers

Groupe de Heavy Rock parisien, Texas Chainsaw Dust Lovers sort ce mois-ci son debut album, Me And The Devil. Du diable, du western, de la grosse guitare et de la décontraction, tels sont les ingrédients qui vont te faire groover comme un taré à l’écoute de cette diabolique galette

Quoi de plus satisfaisant que de voir progresser et évoluer un groupe découvert alors qu’il n’était qu’une jeune pousse. Je n’étais pas encore sur le terrain pour Dr Feelgood, Black Sabbath, Clutch ou Monster Magnet, mais je suis heureux d’avoir connu les premières heures de Dot LegacyJimmDEER ou Texas Chainsaw Dust Lovers, groupe auquel j’ai déjà consacré trois billets depuis l’an dernier (comme le temps passe vite).

me and the devil

Me and the Devil

On savait que les quatre amis de TTCDL aimaient les ambiances western, ils avaient déjà parsemé leur EP The Wolf is Rising (sorti en octobre 2014) de mélodies très typées. L’album est dans la continuité du projet court. Il propose son lot de musiques taillées pour un horse trip dans monument valley avec arrêt dans une cantina pourrave où se serait paumé un groupe de mariachi verreux. Il y a aussi des ballades pour promenade romantique au soleil couchant (j’aime tout particulièrement la belle doublette de fin avec “That town under the sun” et “Leaving Town”). Mais Clem, Naguy, Christophe et Etienne savent aussi faire dans le bon rock poilu en dégainant quelques hymnes bien sentis comme “Me and the Devil” ou “Dark Stuff”. A l’instar de la musique de Turbowolf ou de Red Fang dont Clément est un gros fan, l’album des parisiens joue sur les ambiances, les surprises, les délires assumés et ne se laisse pas enfermer dans un genre, une case, et surtout pas celle du Stoner où on aurait tendance à vouloir les ranger un peu rapidement.

Quelques mots sur Nagui

La section guitare a gagné en folie avec l’arrivée au post de lead guitare d’un jeune prodige, Nagui Mehany. Le guitariste lycéen est arrivé chez les amateurs de poussière de la tronçonneuse du Texas en novembre dernier et au vu de sa prestation en live et sur ce nouveau méfait, on ne peut que saluer le recrutement. Et le garçon a plus d’une corde à sa guitare puisqu’il a récemment rejoint le projet folk de Laurent Marion, DEER. Mais que les fans de TTCDL se rassurent, Nagui va mener les deux projets de front. Chapeau l’artiste !

me and the devil

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.