Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Foodinge par

Visite au Veggie World 2016 au 104…

mardi 5 avril 2016 - Commentaire : 0

Accueil » Visite au Veggie World 2016 au 104…

VG_Slider_Paris3

Ce n’est pas dans mes habitudes de parler d’autre chose que de ciné, bédé ou musique. Si j’avoue qu’en gros narcissique que je suis de toujours trouver un moyen de placer un insidieux MOI ou un JE dans mes billets. Du coup je me dois de vous avouer un péché mortel, un travers terrible, je suis végétarien, alors je n’ai pas dit végétalien ou Végan (nom qui pour moi s’apparenterait plutôt à une race extraterrestre dont la majorité des habitants sont des femmes à la subjuguante beauté dont le sang serait constitué de sève végétale, quel con la sève c’est toujours végétale. Ah non la cyprine c’est organique, un peu comme les Sylvidres d’Albator, mais en gentille).

Pour bien saisir toutes les subtilités de ce mouvement consultez le super article du père Chinasky qui en parle parfaitement:

https://anotherwhiskyformisterbukowski.com/2016/03/29/vegan-vegetarien-vegetalien-on-texplique-gifs/

Bon voila bien que je fus un grand amateur de viande, je ne le suis plus par raison d’éthique envers les questions d’élevage intensif, d’abattage et autres abominations fomentés par notre race qui se croit si supérieure aux autres, surtout quand il s’agit de bouffer. Bon la question n’est pas de savoir pourquoi depuis 5 ans je me prive de bouffer de la vache nourrie à la vache morte en poudre, mais de faire découvrir aux intéressés où pas encore convaincu qu’il existe d’autres alternatives à la viande. Car personnellement si je devais me bouffer le restant de mes jours des putains de steaks végé Sojasun au gout de papier Canson bouilli je me tirerai une balle de calibre 12 dans le cul. Cependant je n’ai jamais été pour les modes passagères et autres, mais pour le coup si pour certains c’est le cas, pour une grande majorité c’est un mode de vie qui contribue au bien être et au respect des animaux. Mais aussi afin de préserver notre santé, car les maladies récemment pointés du doigt par l‘OMS ne sont pas des inventions du lobby végé. Pour moi le végétarisme est une évidence. Qui sommes nous pour décider de bouffer une race que nous jugeons inferieur ? Nous restons nous aussi des animaux, mais des animaux soient disant évolués. Si une race extra terrestre venait du fin fond de l’univers pour faire de nous de la viande à burger, nous ferions tout ce que nous pourrions afin d’éviter notre triste sort. Les animaux eux ne le peuvent pas. Face a nos moyens, notre technologie, ils sont perdants d’office. Voila pourquoi je suis convaincu par cette façon de vivre.  Bon je ne vais pas me lancer dans des diatribes longues et qui vous seront bien mieux expliqués sur des sites spécialisés. Mais manger de la viande, même si c’est bon (au gout) reste la résultante d’un acte de cruauté envers un être vivant. Ceux qui se refusent a voir l’évidence se voilent la face où font l’autruche en invoquent une sois disant identité gastronomique culturelle ne pensent au final qu’à leurs plaisir personel. Certes il ne nous en reste plus beaucoup dans ce monde. Mais C’est un peu comme celui qui utilise à chaque fois qu’il va aux toilettes un désodorisant afin de faire disparaitre l’odeur alors qu’il sait qu’à la longue son geste multiplié par des milliards de personnes sera nocif pour l’environnement. Il se dit : “Après moi le déluge”. Là d’une certaine façon c’est assez similaire. Nous nous disons (et je ne m’en cache pas je l’ai fait durant 35 années de ma vie) : “Oh et bien ça ira. Cette vache est née pour ça ?”  Et bien non personne n’est né pour ça. C’est nous qui le décidons de fiare ce que nous faisons aux autres. Et dans un monde où manger de la viande n’est plus une nécessité (comme il le fut à l’âge de pierre où au final il était plus facile de déglinguer un bison ou un mammouth afin de nourrir sa tribu, plutôt que de se mettre a cultiver alors qu’on avait rien) manger de la viande reste un choix gastronomique et culturel qui relève plus du plaisir gustatif personnel, que de la nécessité biologique car des protéines on en trouve largement dans d’autres aliments. Bon passons j’ai assez fait mon gros con de donneur de leçon pour le moment et revenons a nos moutons (qui je le rappelle ne sont pas fait pour être mangé, mais pour satisfaire les besoins sexuels de nos légionnaires et de nos fiers militaires Français qui se retrouvent à devoir violer des femmes et des enfants dans les pays dans lesquels ils sont supposés protéger la  population, tout ça parce qu’on leur a mangé leur moutons de plaisir).

Naturellement le calembours vaseux sur les troufions qui nous violent au lieu de nous protéger ne concerne pas tout les bidasses. Hein. Je dis ça au cas où… 😉

Donc voila dans le but de découvrir de nouveaux produits car j’adore cuisiner. J’ai suivi ma femme au salon  Veggie World 2016 qui se tenait ce weekend au 104 (gros centre culturel situé prés du métro Riquet, un endroit plein de gens heureux, qui dansent dans tout les coins, où les communautés se parlent entre elles, c’est clair on dirait presque Tromaville, sauf qu’il y a plein de bobos à l’intérieur, mais qu’à cela ne tienne, c’était cool). Mais en arrivant en voyant ne serait ce que le prix d’entrée, mon côté pingre et radin a encore repris le dessus et ma roublardise habituelle a pris les choses en main en s’improvisant membre de cette société amatrice de petits fours et de champagne, LA PRESSE. Et me voila qui sort d’un seul coup en voyant qu’il y a un centre d’accueil Presse que je suis un éminent membre du célèbre SITE/BLOG sur lequel vous êtes en train de lire ces mots. Avec un aplomb digne des plus gros cons Parigots gravitant dans ces sphères journalo-culturel. Je me met à leur déballer les avantages d’une couverture médiatique (arrrff arrrff arrrfff) dans nos pages en utilisant les pires mots à la mode du genre Fooding, Trendy, et autres expressions très IN. Et me voila  accrédité d’un joli Pass-Presse que j’arbore aussi fièrement que Wayne et Garth dans le premier Wayne’s World lorsqu’ils ont leurs back stage pour Alice Cooper. Et nous rentrons en ces lieux avec l’aisance d’un bonobo dans le cul d’une none.

Mais en bon gentil escroc que je suis j’ai très vite eu des regrets et pour me faire pardonner j’ai aussitôt décidé de filmer ma visite avec mon smartphone afin de vous montrer un aperçu de ce salon  et d’y attirer plus de monde.

VG world GC

         Un fourbe escroc qui frime avec son pass de presse…

Donc voila après avoir filmé une intro où mal à l’aise je m’improvise présentateur (qui se la joue fou fou sympa façon émission musicale des 90’s) et où je dis que je vais vous présenter les différentes façons de vivre autrement (et où au final je n’ai pas eu le temps de détailler, mais seulement de montrer les stands et divers produits) je me lance dans les coursives encombrés de ce que certain croient être des bancs entiers d’anémiques rampants au sol à la recherche de graines et d’herbe fraichement coupée.

Bon en réalité ce dernier stéréotype à la dent dure est uniquement ici pour faire sourire, car sachez qu’en 5 années de végétarisme, j’ai pris 7 kilos à tel point que ma femme appelle son ancien maigre de mari du joli surnom de Baleineau.  Donc tout ça pour dire que les non consommateurs de produits animaux ne sont pas du tout en manque de protéine et autres graisses néfastes pour la santé (si on a envie d’e devenir un gros lard en bouffant de la junk food veggie et dieu sait que j’aime ça. Ce salon est idéal). Bien au contraire même.

Dans ces corridors encombrés j’ai pu pèle mêle découvrir et vous faire découvrir divers produits comme des glaces véganes directement préparées sur des plaques refroidissantes, des faux fromages pour ceux qui ne consomment pas de produits laitiers (ce qui n’est pas mon cas) mais je reconnais que certains produits étaient absolument terribles. Mais ne l’oublions pas aussi bluffant que peuvent l’être certains Fauxmages (je ne parle pas de Rael, Tom Cruise ou encore Jim Jones) un clacos reste un clacos. Mais je reconnais que je me suis bien bâfré de ces délicieux produits.

Sandwicheries, pâtés végétaux en touts genres, boissons à base de plantes exotiques et variées, charcuteries végane (si si). Mais pas seulement. des produits de beauté non testés sur les animaux (bordel imaginez une poule avec du eye liner, ou un lapin avec du rouge à lèvres sur le fion, ça va il est temps d’arrêter de tester et re tester les même produits de beautés sur les pauvres bêtes), des vêtements d’hiver en simili cuir ou fausse fourrure (tout aussi chaud et costauds), et une myriade d’associations de protection des animaux, conférences de scientifiques tentant de prêcher pour leur paroisse et autres restaurants qui franchement rivalisaient de bonnes choses afin d’attirer le chaland dans leurs échoppes respectives.

Non je reconnais que ce salon noir de monde (ce qui est bon signe) et fort bien foutu, est parfait pour se faire une idée du vivre autrement et du foutre la paix aux animaux. Donc que vous soyez végé ou pas, le Veggie World est une sortie fort instructive afin de vous faire une idée, de découvrir de nouveaux produits et de peut être sauter le pas ou pas (mais pensez y ne serait ce qu’en réduisant votre consommation de viande comme avec le meat monday).

Voilà ! C’est fini… le prochain Veggie World se déroulera en Octobre prochain durant la Veggie Pride et oui ça aussi ça existe. Et je vous conseille vivement d’y aller découvrir une autre voie, même si juste après vous avez une forte envoie d’aller engloutir un double Whooper cheese bacon au BK du coin. Au moins vous aurez pu découvrir un mouvement, un mode de vie et un univers qui privilégie le bien être animal, sans pour autant oublier celui des humains.

Bon pour plus de renseignements sur les exposants et autres évènements de ce salon je vous prie de consulter le site officiel de Veggie World en cliquant sur ce lien : http://veggieworld.de/fr/paris-3

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.