Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Foodinge par

Le capitaine est parti déjeuner // Kho Nhew Mamuon

dimanche 1 mai 2016 - Commentaire : 0

Accueil » Le capitaine est parti déjeuner // Kho Nhew Mamuon

Kho Nhew Mamuon…le dessert le plus célèbre, le plus savoureux et le plus mémorable de Bangkok a un nom imprononçable mais c’est vraiment son seul défaut. D’ailleurs, pas besoin de parler couramment le thaï pour en commander en restaurant, vous dites Mango – Sticky Rice, ça passe très bien

C’est pas la peine de se tuer à faire des trucs compliqués, les plats les plus simple sont parfois les plus savoureux. Il suffit de trouver une bonne formule, une belle alliance ou un contraste intéressant. Marier quelques produits de base pour obtenir un résultat explosif. Le Kho Nhew Mamuon est un dessert qui marie de la mangue fraiche pelée et taillée avec du riz gluant au lait de coco ; ça n’a l’air de rien, mais pour peu que vous aimiez ces produits et que vous soyez un peu ouvert d’esprit, ce mariage vaut tous les éclairs au chocolat du monde!

kho nhew mamuon

Contrastes

Dans le Kho Nhew Mamuon, tout est affaire de contrastes.
Contraste de texture entre le fondant de la mangue et le moelleux du riz au lait.
Contraste entre l’acidulé du fruit et le gras du lait de coco.
Contraste entre le sucré du fruit et du lait de coco et la petite pointe de sel dans le riz (ne fais pas la grimace, toi qui aimes tant le caramel au beurre salé tu connais déjà cette sensation). La recette est  (c’est tellement enfantin qu’on pourrait en manger tous les jours à condition d’avoir de bonnes mangues) (et c’est 100% compatible avec le régime Vegan).

Les trois règles d’or du véritable Kho Nhew Mamuon

Cela a beau être enfantin à réaliser, les nombreuses photos disponibles sur Google (ici) prouvent que tout le monde n’a pas compris comment on prépare le Kho Nhew Mamuon. Voici donc trois astuces pour séparer le bon vin de l’ivraie :
Primo : on cuit le riz dans le lait de coco sucré. Le riz prend une belle texture nacrée et semble fondant comme un riz au lait mais en moins liquide (si le riz a l’air trop sec, il n’a pas cuit dans le lait, on aura beau mettre du lait de coco dessus, ça ne sera pas pareil).
Secundo : On ne mélange pas la mangue et le riz. On les sert côte à côte, charge pour le dégustant de composer comme il veut.
Tertio : c’est de la mangue et du riz gluant. Pas du melon, pas de la banane, pas même de la putain de papaye. C’est du lait de coco, pas de la crème fraiche, de la crème anglaise, du Salidou ou du Nutella. C’est du riz gluant, pas du riz rond, ni de la semoule ou du boulgour (cf les marmiton et consort qui modifient systématiquement les recettes en mode “je préfère quand c’est comme ça”).

kho nhew mamuon

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.