Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Foodinge par

Le capitaine est parti déjeuner // la bière

dimanche 22 mai 2016 - Commentaire : 0

Accueil » Le capitaine est parti déjeuner // la bière

En ces jours ensoleillés où les terrasses vous tendent les chaises, rien de tel qu’une bonne bière bien fraîche pour : se désaltérer, se mettre du baume au cœur, s’alléger l’esprit, repartir du bon pied…tout prétexte est bon pour se taper une petite mousse

biere
Couleur, mousse, bulles, arômes, amertume, origine, mode de fabrication;…il y a tant à dire sur la bière, mais je ne voudrais pas tomber dans le pompeux, le chiant ou le pédant. On peut intellectualiser la dégustation de bière (on peut intellectualiser tout et n’importe quoi), mais on peut aussi se contenter du plaisir simple et direct d’un demi de Pils ou d’une bouteille de Tsing Tao.

Au-delà de l’apparente simplicité de son élaboration, il y a la bière et il y a les bières. Car si l’on met de côté les produits industriels et standardisés, la bière est un produit artisanal qui développe des arômes parfois complexes provenant des produits qui la composent et du savoir faire du maître brasseur (petit film de circonstance)….

Sans vouloir faire une thèse sur le sujet, il y a en gros deux modes de production de la bière, avec une galaxie de catégories intermédiaires : la bière industrielle et la bière artisanale. La première est un produit standardisé au goût uniforme. Que vous la preniez à Makao, Moscou, Mimisan ou Mossoul, une Heineken aura toujours le même goût. La seconde est le fruit du travail d’un artisan brasseur qui a élaboré des recettes originales avec passion, testant, choisissant les ingrédients, les modes de fabrication, la maturation…. pour arriver à un produit qui a sa griffe. On peut préférer la bière industrielle qui a l’avantage d’être disponible partout mais la bière artisanale a le mérite de faire vivre le commerce local plutôt que donner de l’argent à ces hydres impersonnelles que sont les multinationales de l’industrie agro-alimentaire. Si comme moi vous vous désolez de ne plus trouver à la pompe des cafés français que de l’Heineken, de la Grimbergen et de l’Edeleweiss, il est temps de réagir et de donner sa chance au produit de production locale. C’est un geste pour l’économie, mais surtout, c’est tellement meilleur.

biere

Pour le reste, tout est question de goûts et d’affinités. Qu’on parle de couleur, de température de service, de façon de servir, de prix, de nationalité….la bière est de toutes les occasions et de tous les modes. On en brasse dans presque toutes les régions du monde et quelles que soient nos affinités avec le breuvage, il n’y a en fait que deux types de bières : celle qu’on est en train de boire et la prochaine. Le reste n’est que bavardage.

Aller plus loin (et découvrir des bières) : http://www.paradis-biere.com/

biere

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.