Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique par

Two Door Cinema Club – Gameshow. Un nouvel album déboule et j’les ai rencontrés. Interview exclusive.

jeudi 13 octobre 2016 - Commentaire : 0

Accueil » Two Door Cinema Club – Gameshow. Un nouvel album déboule et j’les ai rencontrés. Interview exclusive.

Ami lecteur, j’ai eu l’insigne honneur, de rencontrer le trio britannique susmentionné dans le titre, pour la sortie de leur nouvel album : Gameshow. J’suis leur parcours depuis Beacon, leur dernier album, trois-quatre ans déjà. Il pleut, le trafic était horrible et j’suis aussi excité qu’une étudiante à la soirée d’intégration. J’arrive au locaux de Warner et on me présente au groupe. Enfin, à deux membres de celui-ci, mais je ne boude pas mon plaisir. C’est la fin de l’après-midi et on est tous vannés. Alex, le chanteur, de two door cinema club est là souriant, cheveux longs, angélique. Sam, le guitariste, fatigué mais rigolo, entier. On avait 20 Minutes, on s’est lancé…

gameshow

Lancenoire : comment vous êtes-vous rencontrés?

Alex : nous nous sommes rencontrés à l’école, mais nous avons été vraiment potes à partir de 14 ans. Le groupe s’est fait quelques temps après, vers nos 17 ans.

L : Parlez-moi un peu de ce qui vous inspire?

A : On a plein d’influences musicales, j’attache une importance certaine aux claviers : j’en collectionne des tonnes. Pour te donner des noms, j’adore Stevie Wonder, les Isley Brothers, Prince… J’m’inspire aussi de mes lectures et des films que je vois.

L : On a l’impression que chaque track est une histoire que vous nous dépeignez?

A : Ouais, les titres représentent tous à leur manière un film. Cet album venait après une longue pause. On avait envie de parler de notre évolution dans cette vie moderne, avec les réseaux sociaux, qui est parfois effrayante. (Rires)

L : (Rires) Tu t’occupes toujours essentiellement du chant et des claviers?

A : Ouais, mais sur scène, je chante uniquement, Sam est à la guitare et Kevin – qui a eu de la chance et est déjà parti – est à la basse. (Rires)

Two Door Cinema Club

L : (Rires) T’as de la chance, tu m’as gagné à la place… Raconte-moi un peu comment vous faites un titre? Parle-moi du processus créatif?

A : Parfois, j’apporte un thème, une structure, des lyrics et les autres construisent dessus. Parfois, les autres viennent avec leurs idées et je fais les claviers et les lyrics. Y a pas vraiment de règles. Ce que j’aime dans cet album, c’est son côté cathartique.

Sam : J’y vois aussi un refus du consumérisme et de l’évolution de notre vie quotidienne. Rien que ça. (Rires)

L : (Rires) Ouais, vous pensez que vous devez vous vendre vous-même?

A : En quelques sorte, les médias sociaux font partie intégrante de nos vies et nous devons nous adapter, trouver un équilibre entre vie privé et vie pro. Tout le monde est avide de te connaître dans les moindres détails. Au départ, on était sur MySpace et on connaissait les gens qui nous suivaient, c’était nos potes, ils avaient le même âge. L’évolution a été difficile, on se sent déconnecté, malgré notre présence dans la plupart des réseaux.

S : En même temps, c’est super bizarre de discuter avec des gens inconnus plus jeunes que toi. (Rires)

L: C’est clair! C’est même parfois condamnable!… (Rires) C’qui est intéressant, pour moi, c’est que le son est très joyeux, festif et que le message est réfléchi, introspectif, sérieux?

A : Pour nous, la musique se doit d’être dansante, elle touche au mouvement et au corps. Les paroles touchent à l’émotion et, dans cet album, on ressent de la peur pour des tas de choses qui nous semblent étranges dans ce monde moderne… Sauf que c’est fun! (Rires)

L : (Rires) Et sinon, vous avez le temps de faire autre chose, pour vous détendre de ce stress?

S : Moi, j’fais du foot en club. Sinon, j’aime bien cuisiner ou aller au ciné, les plaisirs simples.

L : Les filles?

S : Non, j’suis marié. (Rires)

L : Ah, désolé pour toi. (Rires) Et toi Alex?

A : Les plaisirs simple aussi, la bouffe, les livres, le ciné, les personnes qui m’entourent. J’aime passer du temps avec les miens. J’vis dans une sorte de communauté, on est tout le temps ensemble, soudés.

Two Door Cinema Club

L : On arrive à la fin, quelle question j’aurais dû vous poser?

A : C’est vraiment drôle, tes questions sont bizarres… Elles sont différentes. Elles ne ressemblent pas à celles qui ont été posées par les autres journalistes.

L : Tu sais, j’fais rarement cet exercice de style. On va même dire que c’est la première fois. (Rires)

A : (Rires) Ah ouais! J’comprends mieux pourquoi. Tu connaissais pas les règles et tu as été different des autres, original à ta manière… (Rires)

S : C’est d’ailleurs pour ça que tu nous as pas posé la question essentielle!

L : Ah ouais? Laquelle?

S : Quand est-ce que sort l’album? (Rires)

L : Nan, j’ai trop zappé! (Rires) Et c’est quand?

S : Le 14 octobre!



L’interview se finissait. Les gars de Two Door Cinema Club étaient aussi ravis que moi de cet instant passé ensemble (enfin, j’l’espère). Ils rentraient au pays se reposer avant des répétitions et des concerts aux US. Je reprenais la Gova pour rentrer à Convention, en écoutant Gameshow…

Je l’écoute tranquille sur la route depuis un mois. Ça me plait bien : j’vous le conseille.

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.