Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Cinéma / Série / Youtube / Podcast par

Retro Ciné : Zombie 4 After Death de Clyde Anderson alias Claudio Fragasso. Attention Nanar hors contrôle…

lundi 14 novembre 2016 - Commentaire : 0

Accueil » Retro Ciné : Zombie 4 After Death de Clyde Anderson alias Claudio Fragasso. Attention Nanar hors contrôle…

zombie4_poster
En ces temps de tristesse et de chaos médiatique je me suis dit que traiter d’un bon gros nanar bien drôle nous ferait un grand bien. Zombie 4 : After death de Clyde Anderson alias Claudio Fragasso est une énième suite des reprises bis transalpines initiées par l’immense et regretté Lucio Fulci avec Zombi 2 plus connu en France sous le nom L’Enfer des zombies et qui était une sorte de suite illégitime au classique de George Romero Zombie aka Dawn of the dead.  Si vous n’y comprenez rien c’est bien normal, sachez juste que dans les années 80 les ritals passaient leur temps à pondre des versions italiennes des grands succès US et le tout dans la plus grande confusion. Mais revenons à ce Zombi 4 : After death qui tourné en 1989 est une des plus belles perlouzes grasse et huileuse du genre.
afterdeath2
L’histoire : La fille d’un sorcier vaudou vient de mourir entres les mains pourtant expertes d’une poignée de scientifiques. Malgré leurs efforts, le cancer a eu raison d’elle et c’est avec rage que ses parents déchaînent maintenant leurs mystiques pouvoirs ! Le sorcier réveille donc les morts et les envoie éliminer les vivants. Seule une enfant de quatre ans, munie du pendentif protecteur de sa mère, parvient à s’échapper de l’île… Plusieurs années plus tard, alors que l’enfant est devenu femme, un retour sur les lieux du drame s’impose. Le chemin de la jeune fille croisera alors celui de quelques militaires ainsi que celui d’un petit groupe de scientifiques. Tous devront s’unir et se battre pour tenter de survivre à l’enfer qui les attend…
afterdeath3

Si le résumé vous a parût clair, sachez qu’il s’agit d’un tour de force que d’arriver à piger quelque chose à ce véritable nanar comme on en fait plus. Où alors il faut des millions de dollars et tenter de pondre des remakes vaseux dont je ne citerai pas le nom de peur de fâcher les quelques rares lecteurs de mes chroniques. En tout cas il faut savoir que ce nanar là est devenu automatiquement culte dès les 5 premières minutes de visionnage (à mater pour une fois en en français SVP sinon c’est moins drôle), car franchement pondre un tel truc faut vraiment du génie. On croirait un exercice de style destiné à pondre le plus gros navet possible et le gag c’est que c’est une réussite en la matière.

afterdeath5 zombie 4

On est plié en deux tant les dialogues sont foireux et digne d’une discutions entre attardés mentaux en train de causer dans un car scolaire. Les maquillages tout de latex granuleux font merveille et les acteurs sont absolument épatant tant (tiens ça rime) ils sont mauvais (et c’est moi qui ose dire ça car dans le genre maquilleur old school latex PQ je me pose là). Une bande de second couteaux habitués des productions du défunt pape par intérim du Z Bis rital j’ai nommé Bruno Mattei alias Vincent Dawn. Avec en Star du film l’acteur Chuck Peyton (alias Jeff Stryker dans le milieu du Porno Gay) en héros chemise sans cesse ouverte sur ses abdos sculptés façon statue Grecque (Raaaa là je m’emballe) et expressif comme une morue attendant la salaison.

afterdeath01

Quand aux zombies du films, ils sont surprenants, ils sont pour je ne sais quelle obscure raison vêtu comme des lépreux de la tête aux pieds et avancent lentement, puis soudain ils sautent en tout sens et vont même pour les plus frais jusqu’à parler façon à la façon de ceux de mon film culte le Retour des Morts Vivants.

afterdeath4 zombie 4

Au passage je tiens à signaler les éclairages de ce film qui sont à mon sens absolument formidables, tant c’est du n’importe quoi, car ce qui donnait un charme très 80’s dans les Fulci est ici poussé à son paroxysme tant il y a des faisceaux de lumières colorées en tout sens et en pleine forêt vierge, au fond des grottes c’est pareille on se croirait en boite de nuit.  En tout cas on ne s’ennuie jamais devant ce navet 5 étoiles qui je vous l’assure égaiera certainement vos soirées entre amis éméchés. Un véritable grand navet devenu culte à mes yeux…

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.