Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique par

Random dogs : Découvrir la scène alternative israélienne et sortir la tête du sable

lundi 6 mars 2017 - Commentaire : 0

Accueil » Random dogs : Découvrir la scène alternative israélienne et sortir la tête du sable

Random Dogs, un petit groupe de Rock Alternatif Israélien qui ne paye pas de mine mais qui aura au moins le mérite de vous faire passer un bon moment ET de percevoir Israël sous un jour plus joyeux que celui sous lequel l’Etat Juif est généralement présenté dans la presse.

Random Dogs est un quintet originaire de Tel Aviv. Le groupe formé fin 2011 a sorti un premier EP en 2014. A l’époque, la jeune pousse était encore flageolante et falotte, hésitant sur le chemin à emprunter, versant assez sottement dans un Pop Rock mielleux rehaussé par quelques morceaux bien Heavy et catchy, avec ce qu’il faut de bonne guitare, ce qu’il faut de badass et de provoc’ pour nous donner envie d’aller plus loin.

Leur deuxième EP, Tel Yourself a Story s’oriente plus franchement vers un Rock Alternatif plus jouissif laissant tomber les morceaux trop sages (et fades). Cinq titres de la galette, cinq petites bombinettes prêtes à vous péter à la tronche.
Ce retournement de situation entre un premier disque bancal et un deuxième vraiment très abouti n’est pas uniquement dû au hasard et à la bonne étoile du quintet. Car si RANDOM DOGS n’avait pas publié son debut EP, Out Of The Race, ils n’auraient pas été invités à participer à la Driven Music Conférence d’Atlanta, ils n’auraient pas non plus été repérés par Steven Wilson (PORCUPINE TREE), ils n’auraient pas pu enregistrer leur deuxième EP aux London Outhouse Studios avec un producteur de renom et je ne serais sans doutes pas en train de vous en parler ici.

Tell Yourself A New Story se distingue de la concurrence par une petite dose de folie et d’audace qui se font un peu rare ces derniers temps dans les musiques Rock.

Vous savez, ces petites étincelles qui donnent à une chanson le peps nécessaire pour que, sitôt le disque fini, on appuie sur la touche replay. Il y a de cela dans ce disque. Les trois morceaux les plus catchy, “Crazy”, “California” et “Dealbreaker” se distinguent par une mélodie rentre dedans, une guitare lead agressive, un riffing qui botte des culs, des lyrics mordants et une sorte d’optimisme communicatif dont nous avons bien besoin en ce moment. Le tout dans un format court et condensé pour délivrer toute son énergie Un peu plus à la traîne, “Mankin Down” est interprété par une chanteuse “guest” dont le chant un peu trop langoureux ne colle pas avec le reste de la tracklist. Du moins au début, car passé le premier couplet mollasson, la chanson s’énerve et le rythme s’accélère, et même si certains arrangements sonne un peu ringard. En effet, la mélodie, les intonations, les arrangements et un sample “vent qui souffle sur l’étang au fonds du jardin” nous renvoient aux pires heures du Rock FM des années 80. Même si cette chanson sonnant comme un revival n’est pas à la hauteur du reste de la tracklist, elle n’est pas totalement hors sujet non plus.

Tout ce que vous voulez savoir sur le groupe est sur sa page facebook : https://www.facebook.com/randomdogs et son site web (sur lequel la musique est en libre écoute) : http://www.random-dogs.com/

random dogs

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.